Interpellation de trois trafiquants de drogue à Avignon : saisie de plus de 110 000 euros et de deux véhicules

Selon les informations rapportées par Abertzale, les forces de police de la sûreté départementale du Vaucluse ont arrêté un homme, sa sœur et un autre individu suspectés d’être impliqués dans un important réseau de trafic de drogue. Lors de l’opération, les agents ont confisqué une somme en espèces de plus de 110 000 euros ainsi qu’une douzaine de kilos de stupéfiants. Il semblerait que le trio ait réussi à écouler plusieurs centaines de kilos de cannabis au cours des derniers mois.

Démantèlement d’un important trafic de drogue dans le Vaucluse

Les policiers de l’unité stupéfiants et économie souterraine (USES) de la sûreté départementale (SD) du Vaucluse ont mis fin à un lucratif trafic de drogue. Trois suspects, un homme de 30 ans, sa sœur de 35 ans et un autre individu de 30 ans, ont été arrêtés et placés en garde à vue le mardi 21 novembre, selon les informations d’Abertzale. Le principal suspect a été placé en détention provisoire, tandis que les deux autres ont été remis en liberté sous contrôle judiciaire, a indiqué le parquet d’Avignon. Les forces de l’ordre ont saisi plus de 100 000 euros en liquide, ainsi que des véhicules et plusieurs kilos de cannabis.

Saisie de véhicules et de montres de luxe

Une enquête préliminaire a été ouverte en octobre dernier et confiée à la SD. Les enquêteurs ont collaboré avec leurs collègues de la brigade anticriminalité (BAC) et de l’unité légère canine (UCL) pendant plusieurs semaines. Il avait été découvert qu’un individu se livrait au trafic de stupéfiants à Avignon et à Villeneuve-lès-Avignon (Gard). « Il fournissait des clients aisés à Villeneuve-lès-Avignon », a déclaré une source proche de l’enquête.

Lire aussi :   Interpellation de Teddy Valcy, braqueur multirécidiviste fiché S, avec un fusil d'assaut à Gagny

Les enquêteurs ont effectué des surveillances afin de comprendre le mode opératoire du trio. « Le but était de déterminer leur fonctionnement, le lieu de stockage de la drogue, ainsi que d’identifier les complices et les rôles de chacun, avant de procéder aux interpellations », a observé notre source. Le 21 novembre à 11 heures, le principal suspect a été arrêté à son domicile à Sauveterre, tandis que sa sœur était appréhendée simultanément chez elle, à Villeneuve-lès-Avignon. Ils ont été placés en garde à vue et les perquisitions ont commencé immédiatement.

Au domicile de la sœur âgée de 35 ans, les policiers ont découvert quatre kilos de résine et d’herbe de cannabis, ainsi que soixante grammes de cocaïne. Ils ont également trouvé du matériel de conditionnement et une somme de 1500 euros en liquide. Chez son frère, les policiers ont d’abord trouvé une liasse de billets d’une valeur totale de 10 000 euros. Ils ont ensuite poursuivi leurs recherches dans le grenier, où ils ont trouvé plusieurs autres liasses du même montant, pour un total de 111 500 euros. Les deux véhicules du trentenaire, ainsi qu’une montre de luxe de marque Rolex, ont été saisis.

Découverte de valises marocaines

Les investigations se sont poursuivies le mercredi avec la perquisition d’une entreprise louant des boxes, avec l’aide de l’unité légère canine. Le chien a marqué devant deux boxes. À l’intérieur du premier, les forces de l’ordre ont découvert un peu plus de 5 kilos de cannabis. Dans le second, ils sont tombés sur un véhicule utilitaire contenant onze valises marocaines vides. « Les examens ont montré qu’elles avaient été utilisées pour transporter chacune environ 40 kilos de résine de cannabis », a ajouté la même source. Cela représente plus de 400 kilos de drogue qui auraient été écoulés par les trafiquants présumés. Une procédure distincte a été ouverte suite à la découverte de ces valises marocaines, a précisé une source judiciaire.

Lire aussi :   Vol à main armée dans un restaurant Quick à Marseille : le butin estimé à 5000 euros

Le co-propriétaire de l’entreprise de locations de boxes a également été arrêté et placé en garde à vue. Une perquisition a été menée dans sa maison située dans la commune de Roquemaure, où un peu plus de trois kilos d’herbe de cannabis ont été trouvés. Cet homme de 30 ans est soupçonné d’être un fournisseur du réseau et d’avoir participé à la logistique.

Les trois suspects ont été déférés au parquet le jeudi 23 novembre, à la fin de leur garde à vue. Leur procès a finalement été renvoyé au 18 décembre prochain. Le principal suspect, soupçonné d’avoir joué le rôle de dealer, a été incarcéré.