Interpellation de trois suspects avec saisie de 18 kg de cannabis, 60 plants et 10 000 € dans le Nord.

Photo of author

Par Abert

Faits-divers

La police de la sûreté départementale a récemment mis fin à deux trafics de drogue dans le Nord, à Roubaix et Mons-en-Barœul. Ces opérations, réalisées en seulement une semaine, ont permis de saisir des quantités importantes de cannabis, cocaïne et méthamphétamine, ainsi que d’arrêter plusieurs personnes.

Démantèlement de deux trafics de stupéfiants en une semaine dans le Nord

Les enquêteurs du groupe stupéfiants de la sûreté départementale du Nord ont réussi à démanteler deux trafics de stupéfiants en l’espace d’une semaine, à Roubaix et à Mons-en-Barœul, selon des informations obtenues par Abertzale.

Dans le cadre de l’une de leurs enquêtes, les enquêteurs ont perquisitionné un appartement situé rue Jacquard à Roubaix ce lundi matin. Avec l’aide d’un chien spécialisé dans la détection de drogue, ils ont découvert 16,6 kilos de résine de cannabis, 660 grammes de cocaïne, une arme de poing et 5700 euros en liquide. Un individu a été interpellé et placé en garde à vue, mesure qui peut s’étendre jusqu’à 96 heures dans le cadre de trafic de stupéfiants.

Découverte d’une cannabiculture dans un appartement et arrestation d’un trafiquant

Les policiers de la sûreté départementale ont également procédé à l’interpellation d’un trafiquant de drogue le lundi 27 novembre à Mons-en-Barœul. Suite à des éléments recueillis mettant en cause cet individu, une perquisition a été réalisée à son domicile.

Lors de la perquisition, les forces de l’ordre ont découvert une culture de cannabis avec tout le matériel nécessaire à sa production, comprenant notamment une lampe chauffante, un système d’arrosage et un extracteur d’air. Selon une source proche de l’affaire, il s’agissait d’une installation très professionnelle, avec une soixantaine de plants d’herbe de cannabis retrouvés dans deux chambres.

Lire aussi :   Vol à main armée dans un restaurant Quick à Marseille : le butin estimé à 5000 euros

Deux suspects placés en détention provisoire

En plus de la saisie de 1,5 kilo de cannabis, ainsi qu’une petite quantité de cocaïne et de méthamphétamine, près de 5000 euros en liquide ont été retrouvés. La même source a déclaré que cette installation aurait pu permettre de récolter une vingtaine de kilos de drogue dans les prochaines semaines. Un deuxième suspect, soupçonné d’être le gérant de ce trafic, a été interpellé à son domicile et placé en garde à vue. Les deux hommes ont été mis en détention provisoire jusqu’à leur jugement prévu le 2 janvier prochain, selon une source judiciaire.