Interpellation de quatre braqueurs présumés à Pantin : Un policier de la BRI tire des coups de feu

Photo of author

Par Abert

Faits-divers

Un agent de la Brigade de Recherche et d’Intervention (BRI) a fait usage de son arme lors d’une opération visant à arrêter quatre individus soupçonnés de braquage à Pantin (Seine-Saint-Denis) dans la nuit de mardi à mercredi. Les quatre suspects, accusés de plusieurs vols à main armée, ont été appréhendés avec difficulté.

Quatre braqueurs présumés interpellés à Pantin

Dans la nuit de mardi à mercredi, les policiers de la brigade de recherche et d’intervention parisienne (BRI-PP) ont mené une opération délicate à Pantin, en Seine-Saint-Denis. Selon les informations d’Abertzale, les forces de l’ordre ont arrêté quatre individus soupçonnés d’être des braqueurs, alors qu’ils étaient apparemment sur le point de passer à l’action une fois de plus.

Ces quatre suspects sont accusés d’avoir commis plusieurs vols à main armée au cours des dernières semaines, certains étant qualifiés de « particulièrement violents » par une source proche de l’enquête. Les enquêteurs ont réussi à les identifier et ils ont été placés sous surveillance par les hommes de la BRI.

Vers 02h30, les braqueurs présumés se sont rassemblés et se sont dirigés vers le sud de Pantin, où ils avaient manifestement l’intention de dépouiller une prostituée dans son appartement.

Une arrestation mouvementée

Lorsque les policiers se sont positionnés devant la porte de la victime, ils sont intervenus. Une deuxième source proche de l’affaire déclare : « Les quatre suspects se sont violemment opposés à leur interpellation ». Une lutte a alors éclaté entre les policiers et les quatre complices, qui étaient tous de forte corpulence. L’un d’entre eux a exhibé une arme de poing et aurait menacé les forces de l’ordre. C’est à ce moment-là qu’un policier de la BRI a ouvert le feu, blessant un des suspects à la main. Les quatre présumés malfaiteurs ont été finalement maîtrisés et menottés, non sans difficulté. Ils ont été placés en garde à vue.

Lire aussi :   Interpellation près d'un lycée à Limay : homme armé et radicalisé arrêté

Le suspect blessé par le tir du policier a été transporté à l’hôpital sous surveillance, mais son pronostic vital n’est pas engagé. Pendant la lutte, l’un des fonctionnaires a également été blessé et a été conduit à l’hôpital. Il souffrirait d’une fracture à la cheville, en plus d’une blessure à la tête.

L’enquête est actuellement menée par les policiers du service départemental de police judiciaire de Seine-Saint-Denis (SDPJ 93). Les investigations en cours permettront de faire toute la lumière sur les différents faits qui auraient été commis par ces quatre individus.