Imam de Beaucaire en garde à vue pour propos antisémites et incitation au meurtre

Photo of author

Par Abert

Faits-divers

Un individu âgé de 32 ans, employé à la mosquée de Beaucaire (Gard), a été arrêté à son retour de Jordanie à l’aéroport de Marseille-Provence. Suspecté d’avoir tenu des propos faisant l’apologie du terrorisme et incitant à la haine raciale sur Facebook, il a été placé en détention provisoire. De plus, une perquisition a été effectuée à son domicile.

Un imam interpellé à l’aéroport de Marseille-Provence pour apologie du terrorisme

Dans la nuit de lundi à mardi, aux alentours de 1 heure, un homme de 32 ans, présenté comme l’imam de la mosquée de Beaucaire (Gard), a été arrêté à l’aéroport de Marseille-Provence, situé à Marignane, à son arrivée d’un vol en provenance de Jordanie. Les autorités le soupçonnent d’avoir fait l’apologie du terrorisme en appelant au meurtre des juifs. Le parquet de Nîmes a confirmé cette information dans un communiqué, précisant que le préfet du Gard avait dénoncé les faits en vertu de l’article 40 du code de procédure pénale. Le suspect a été placé en garde à vue et se trouvait toujours sous cette mesure de contrainte ce mardi.

Des propos antisémites et incitatifs à la violence publiés sur les réseaux sociaux

Le parquet de Nîmes a détaillé que l’individu, employé par la mosquée Al Mouhsinine de Beaucaire, aurait écrit sur Facebook : « Vous combattrez les juifs et aurez le dessus sur eux (…) Voici un juif caché derrière moi, viens le tuer ». Ces propos manifestement antisémites et incitatifs à la violence ont été signalés à travers l’article 40 du code de procédure pénale.

Les faits reprochés à l’imam sont qualifiés d’apologie du terrorisme, en lien avec un service de communication public en ligne, ainsi que de provocation publique à la haine ou à la violence en raison de la race ou de la religion. Une perquisition a été réalisée au domicile du mis en cause dans le cadre de l’enquête en cours.

Lire aussi :   Découverte de 17 kg de cannabis dans la voiture d'un chauffard lors d'un contrôle à Paris