Huit hommes s’échappent du centre de rétention administrative de Vincennes à Paris.

Photo of author

Par Abert

Faits-divers

Huit individus ont réussi à s’échapper du centre de rétention administrative (CRA) de Vincennes pendant la nuit de vendredi à samedi, en utilisant une chambre pour créer un trou dans le plafond. Deux autres personnes ont été arrêtées pendant leur tentative de fuite et sont actuellement en garde à vue.

Huit hommes s’évadent du centre de rétention administrative de Vincennes

Dans la nuit de vendredi à samedi, huit hommes ont réussi à s’échapper du centre de rétention administrative (CRA) de Vincennes, situé dans le 12e arrondissement de Paris, selon les informations d’Abertzale.

L’alarme d’un des bâtiments du centre a retenti peu après 2 heures du matin, alertant rapidement les policiers qui sont intervenus sur place. Ils ont appréhendé deux individus qui tentaient de fuir par le toit. Les forces de l’ordre ont alors découvert qu’un trou avait été fait dans le plafond d’une chambre en décrochant un barreau de fenêtre, permettant ainsi cette évasion.

Une vérification ultérieure du nombre de personnes actuellement retenues a permis aux policiers de constater que huit hommes s’étaient échappés avant leur arrivée. Malgré les recherches effectuées dans le secteur, ils n’ont pas pu être retrouvés. Cette situation a créé une tension parmi les personnes retenues, nécessitant l’intervention de renforts policiers pour rétablir le calme.

Deux personnes interpellées et enquête ouverte

Les deux hommes qui ont été appréhendés dans leur tentative de fuite ont été placés en garde à vue. Une enquête a été ouverte pour des faits de « soustraction à une mesure d’éloignement avec dégradations volontaires de bien public ».

Il convient de souligner que les personnes retenues dans les 25 centres de rétention administrative en France font l’objet d’une décision d’éloignement, en attendant leur expulsion forcée. Cette détention peut durer jusqu’à 90 jours, voire davantage dans les cas liés au terrorisme.

Lire aussi :   Interpellation près de Marseille d'un homme vendant des abonnements IPTV pirates