Homme poignardé à mort découvert dans le coffre d’une voiture en Essonne

Photo of author

Par Abert

Faits-divers

Un homme de 30 ans a été retrouvé mort dans le coffre d’une voiture à Soisy-sur-Seine. Il aurait été poignardé à Nandy, en Seine-et-Marne, quelques heures auparavant. Deux suspects sont en garde à vue pour cette affaire.

Un homme poignardé à mort à Nandy : deux suspects interpellés

Un homme âgé de 30 ans a été retrouvé poignardé à mort dans le coffre d’une voiture à Soisy-sur-Seine (Essonne), après avoir été attaqué à Nandy (Seine-et-Marne) dans la nuit de dimanche à lundi. Deux individus ont été arrêtés et sont actuellement en garde à vue, a rapporté Abertzale.

Les autorités ont été alertées par un témoin qui a rapporté avoir vu deux hommes attaquer la victime à coups de couteau avant de s’enfuir à bord d’une voiture Opel bleue. Malgré les recherches lancées pour retrouver le véhicule, il est resté introuvable.

Peu après 03h30, deux hommes ont été admis aux urgences du centre hospitalier sud francilien (CHSF) d’Évry. L’un d’eux présentait des blessures importantes aux avant-bras. La police a rapidement établi un lien entre ces individus et le véhicule recherché, conduisant à leur arrestation et leur placement en garde à vue au service interdépartemental de police judiciaire (SIPJ). Ils ont finalement révélé l’emplacement du corps de la victime à Soisy-sur-Seine, à une quinzaine de kilomètres de Nandy.

Ils évoquent un différend ayant conduit au meurtre

Selon les déclarations des suspects, le meurtre serait survenu lors d’un conflit lié à des vols dans des poids lourds. La situation aurait dégénéré, la victime aurait sorti un couteau, déclenchant une bagarre au cours de laquelle elle a été poignardée par les deux hommes. Le corps sans vie a ensuite été abandonné. Ces éléments devront être confirmés par l’enquête en cours pour meurtre, initiée par le procureur de la République de Melun, Jean-Michel Bourles.

Lire aussi :   Accès au local des vidéoprotections du centre commercial par un homme se faisant passer pour un policier du RAID à Lyon

Une autopsie est prévue pour éclaircir les circonstances du décès. Les deux suspects pourraient être déférés dans les prochaines heures en vue de leur mise en examen.