Homme interpellé après avoir tué trois personnes, dont sa nièce de 8 ans, à La Réunion

Photo of author

Par Abert

Faits-divers

Ce samedi matin, à La Possession, à La Réunion, un homme d’environ trente ans a été arrêté après avoir commis une série d’attaques meurtrières qui ont coûté la vie à trois personnes, dont sa mère et sa nièce. Pour procéder à son arrestation, plus de 80 membres des forces de l’ordre ont été mobilisés.

Une série de meurtres et d’agressions secoue La Réunion

Un individu d’une trentaine d’années a été appréhendé ce matin à La Possession, à La Réunion, après avoir été soupçonné d’avoir commis une série de meurtres et d’agressions. Selon les informations fournies par la gendarmerie et la procureure de la République de Saint-Denis, Véronique Denizot, l’homme aurait tué sa mère, sa nièce et un agent d’entretien dans une agence bancaire.

Les faits se sont déroulés vers 06h30, lorsque l’homme aurait poignardé mortellement sa mère sexagénaire et sa nièce âgée de huit ans dans leur domicile situé au chemin Bœuf-Mort à La Possession, rapporte Réunion La 1ère. Ensuite, il aurait pris sa voiture et renversé un motard à quelques centaines de mètres de là. Alors qu’il se dirigeait vers le centre-ville, il a percuté un homme qui déchargeait sa voiture dans le parking d’un supermarché, vers 7 heures du matin.

La suite des événements s’est déroulée dans une agence du Crédit Agricole, où l’homme a pris en otage des clients et a tué un agent d’entretien. Selon Véronique Denizot, « trois personnes sont décédées, deux adultes et une enfant âgée de huit ans ». La procureure a également précisé que « six personnes ont été blessées à différents moments de la folie meurtrière de cet individu ».

Pas de motif terroriste selon la procureure

Plus de 80 membres des forces de l’ordre ont été mobilisés, dont 70 gendarmes et 16 membres du GIGN (Groupe d’intervention de la gendarmerie nationale), qui ont mené l’assaut permettant l’interpellation de l’assaillant. Un militaire du GIGN a été blessé au cours de l’opération. La procureure a précisé que l’assaillant était « légèrement blessé au cours de l’assaut » et que « son état mental n’avait pas été jugé incompatible avec son placement en garde à vue ».

« À ce stade, rien ne permet de retenir le motif terroriste », a déclaré Véronique Denizot. « L’homme n’est pas connu des services de la justice pour des faits de radicalisation et il n’est pas fiché S », a-t-elle ajouté. L’enquête a été confiée à la Section de recherches (SR) de Saint-Denis et a été ouverte pour assassinats et tentatives d’assassinats.

Une cellule d’urgence médico-psychologique a été mise en place au CHU Nord, en plus d’une cellule d’assistance psychologique qui sera instaurée dans l’après-midi à la mairie de La Possession. Un poste de commandement de crise a également été établi.

La maire de La Possession, Vanessa Miranville, a exprimé « tout son soutien et ses condoléances aux familles des victimes, ainsi qu’un grand remerciement aux forces de l’ordre qui sont mobilisées de manière très forte ». Cette affaire a suscité une grande émotion à La Réunion, un territoire où, selon la procureure Denizot, un tel drame est « d’une ampleur exceptionnelle et rarissime ».

Lire aussi :   Conducteur en fuite blesse sérieusement deux policiers sur le port de Bastia