Homme interpellé à Colmar après avoir menacé le personnel d’un centre de psychothérapie avec une grenade

Photo of author

Par Abert

Faits-divers

Un individu, ayant des antécédents psychiatriques, a provoqué un moment de panique ce matin au centre de psychothérapie « Le Parc » à Colmar en montrant une grenade. Il a été rapidement arrêté et aucune personne n’a été blessée. Il s’est avéré que la grenade était inerte.

Un homme menaçant de se faire exploser dans un centre de psychothérapie à Colmar

Ce jeudi matin, un individu s’est présenté au centre de psychothérapie « Le Parc » à Colmar, dans le Haut-Rhin. Il a rapidement créé la panique en exhibant une grenade et en menaçant de la faire exploser. Heureusement, aucune personne n’a été blessée lors de cet incident, selon les informations recueillies par Abertzale.

La source proche de l’affaire révèle que le suspect est déjà connu pour ses troubles psychiatriques. Sa présence dans cet établissement spécialisé, qui compte 55 lits et est situé rue du Stauffen, a provoqué une scène de panique. Il aurait sorti la grenade dans le bureau d’un médecin avant de proférer des menaces.

Tout le monde s’est alors précipité à l’extérieur, craignant le pire, tandis que la police était alertée. Cependant, à l’arrivée des forces de l’ordre, le suspect avait déjà quitté les lieux. Il a finalement été arrêté en fin de matinée.

Hospitalisation sous contrainte après vérification de l’inertie de la grenade

Lors de l’arrestation du suspect, la grenade qu’il avait exhibée a été retrouvée. Cependant, après une vérification, il s’est avéré qu’elle était inerte et ne contenait aucun produit explosif. Cette information a été confirmée par le procureur de la République de Colmar, Jean Richert.

Lire aussi :   Rixe mortelle à Saint-Ouen : Adolescent de 17 ans gravement blessé par balle

Le suspect a été placé en garde à vue et soumis à un examen de comportement. Par la suite, la mesure de privation de libertés a été levée. Le procureur précise que le suspect, après avoir tenu des propos incohérents, a été soumis à un examen psychiatrique. Suite à cet examen, il a été hospitalisé sous contrainte.