Homme interné après avoir grièvement blessé sa compagne en la mordant au visage dans le Val-d’Oise

Un individu âgé de 47 ans a été admis en unité psychiatrique suite à une agression violente envers sa partenaire à Garges-lès-Gonesse. La victime, gravement blessée au visage, a été rapidement opérée en urgence. Les enfants, témoins de cet événement, ont été placés sous la responsabilité de l’Aide sociale à l’enfance.

Un homme interpellé après avoir sauvagement agressé sa compagne

Un événement tragique s’est déroulé à Garges-lès-Gonesse (Val-d’Oise) ce samedi après-midi. Un individu de 47 ans a été appréhendé et admis en psychiatrie de force après avoir violemment agressé et mordu sa compagne. Cette dernière a subi une intervention chirurgicale en urgence et devra subir une greffe de visage dans le futur.

Intervention des forces de l’ordre et état de la victime

Les forces de l’ordre ont été alertées par les cris désespérés des deux enfants du couple, âgés de 6 et 10 ans, qui étaient enfermés sur le balcon par leur père. Les policiers sont intervenus vers 14h30 après les appels des voisins. Ils ont découvert la femme gravement blessée, tandis que son conjoint tentait de l’étrangler. La victime a déclaré aux policiers que son compagnon avait manifesté des comportements et des discours incohérents depuis un certain temps. Elle souffre de plaies profondes au visage, d’une oreille arrachée et de lésions autour de l’œil.

Le parquet de Pontoise a qualifié cette attaque de « sauvage » et a précisé qu’aucune arme n’a été retrouvée sur les lieux. Malgré la gravité de ses blessures, la victime ne présente pas de pronostic vital engagé. L’agresseur, quant à lui, a été placé en hôpital psychiatrique peu après son arrestation, car son état mental ne permettait pas une garde à vue. L’enquête, confiée au commissariat de Sarcelles, se poursuit afin de déterminer les circonstances exactes de cette affaire. Un policier a été blessé lors de l’intervention pour maîtriser le père de famille.

Lire aussi :   18 ans, chauffard sous bracelet électronique à Aix-en-Provence, se rebelle et crache sur les policiers

Les enfants du couple, profondément traumatisés par cet événement, ont été pris en charge par l’Aide sociale à l’enfance dans le cadre du protocole féminicide activé par le parquet.