Homme armé d’un katana arrêté par la police à Morangis

Photo of author

Par Abert

Faits-divers

Un individu âgé de 22 ans, muni d’un katana, a été appréhendé hier soir à Morangis (Essonne) après avoir proféré des menaces envers les forces de l’ordre et ses voisins. Après une intervention tendue, il a été neutralisé avec l’aide d’un pistolet à impulsion électrique et placé en détention provisoire.

Un homme armé d’un katana interpellé après des menaces de mort à Morangis

Un individu de 22 ans a été difficilement arrêté par la police mardi soir dans un quartier résidentiel de Morangis (Essonne). Armé d’un katana, il proférait des menaces de mort, selon les informations recueillies par Abertzale. Après son arrestation, il a été placé en garde à vue avant d’être emmené à l’hôpital.

L’affaire a débuté lorsque des habitants du voisinage ont appelé les forces de l’ordre pour se plaindre du comportement menaçant de cet homme. Selon une source proche de l’affaire, il écoutait des chants coraniques et de la musique arabe à un volume très élevé, ce qui agaçait ses voisins. La situation aurait dégénéré mardi, lorsque l’homme aurait proféré des menaces de mort en brandissant un katana. Les policiers ont été alertés et se sont rendus sur les lieux vers 20 heures, dans le secteur de la rue de Charaintru.

Des voisins inquiets alertent les autorités

Le suspect quitte brièvement sa maison en voiture, mais est rapidement localisé par les autorités. Son véhicule est retrouvé stationné sur le parking du Carrefour Market de la ville, mais sans occupant à l’intérieur. Peu avant 21 heures, les policiers apprennent que l’homme est finalement rentré chez lui et se rendent sur place.

Lire aussi :   Grièvement blessé par balle, un homme à Marseille dans le 15e arrondissement

Les policiers tentent de communiquer avec le suspect, mais il se montre rapidement menaçant. Il aurait d’abord lancé : « Barrez-vous sinon vous n’allez pas rentrer chez vous ce soir. » Face à cette situation, un périmètre de sécurité est établi et des renforts sont sollicités. Le suspect aurait ensuite prévenu les policiers en proférant des menaces au nom d’Allah, les menaçant de regretter d’avoir choisi leur métier et promettant d’ouvrir le feu sur eux.

Après des échanges verbaux, l’homme décide de sortir de chez lui par l’arrière de sa maison et se dirige vers les policiers sans dire un mot, refusant d’obtempérer à leurs injonctions. Par mesure de sécurité, l’un des agents utilise son pistolet à impulsion électrique (PIE) pour maîtriser le suspect. Celui-ci tombe au sol, est interpellé et menotté. Aucune arme n’a été retrouvée sur lui. Il est ensuite conduit au commissariat de Juvisy-sur-Orge pour être placé en garde à vue, puis emmené à l’hôpital pour recevoir des soins. Il devrait également être soumis à un examen de comportement.

Deux policiers ont déposé plainte pour outrage et menaces de mort à la suite de cette intervention, qui a été enregistrée par leurs caméras piétons. Un voisin avait déjà porté plainte précédemment en raison des nuisances sonores et des menaces. Selon des proches du suspect, celui-ci n’a pas été élevé dans la religion et ne possède pas d’arme. Une enquête a été ouverte et le katana a été retrouvé par les forces de l’ordre.

« Nous tenons à saluer l’engagement des policiers de l’Essonne, leur professionnalisme et leur courage au quotidien », a déclaré Claude Carillo, délégué zonal du syndicat Alliance Police Nationale de l’Essonne, en réagissant à cette affaire. « Ils interviennent régulièrement dans des situations qui peuvent rapidement devenir dangereuses, comme ce fut le cas hier soir à Morangis. »