Gendarmerie : Intrusion suivie d’agression d’une famille de militaire avec cri «Allah akbar» dans le Var

Un individu a réussi à entrer dans la caserne de gendarmerie de Saint-Cyr-sur-Mer (Var) durant la nuit de mardi à mercredi. Il a également agressé un gendarme ainsi que sa compagne à leur domicile, avant d’être finalement maîtrisé avec difficulté.

Un homme agresse une famille de gendarmes en hurlant « Allah akbar »

Dans la nuit de mardi à mercredi, un individu s’est introduit dans la caserne de gendarmerie de Saint-Cyr-sur-Mer (Var) avant de pénétrer dans le logement de fonction d’un gendarme et de sa famille. Il les a agressés en hurlant « Allah akbar ». L’auteur présumé a été interpellé.

Une intervention musclée des gendarmes

Peu après minuit, le suspect a franchi le portail de la caserne des militaires et a réussi à s’introduire dans le logement familial. Surpris par le gendarme, il a refusé de partir malgré les injonctions de ce dernier. L’homme a alors commencé à parler en arabe et a hurlé « Allah akbar ». Craignant pour la sécurité de sa famille, le gendarme a tenté de repousser l’agresseur hors de son logement, mais il a été frappé par ce dernier. La compagne du gendarme est également intervenue et a été agressée. Alerté par le tumulte, l’un des enfants du couple a donné l’alerte. D’autres gendarmes sont intervenus et ont réussi à maîtriser l’agresseur, qui a finalement été menotté et placé en garde à vue.

Le gendarme et sa compagne, blessés lors de l’agression, ont été conduits à l’hôpital pour recevoir des soins. Les enfants, quant à eux, ont été pris en charge en raison du choc qu’ils ont subi.

Hospitalisation sous contrainte et enquête ouverte

Une enquête a été ouverte pour « violation de domicile » et « violences sur personne dépositaire de l’autorité publique », selon les informations fournies par le procureur de la République de Toulon, Samuel Finielz, à Abertzale. La garde à vue du suspect a été levée et il a été hospitalisé sous contrainte. Un examen psychiatrique sera réalisé pour déterminer si cet homme peut être tenu responsable de ses actes devant la justice.

Lire aussi :   Interpellation à Vichy : homme arrêté avec pistolet-mitrailleur, fusil à pompe, cannabis et 26 000 euros