Forcené retranché chez lui à Blessy : Le GIGN intervient, trois gendarmes légèrement blessés

Un individu âgé de 38 ans s’est barricadé chez lui à Blessy, dans le département du Pas-de-Calais, durant la nuit de dimanche à lundi. Sous l’influence de l’alcool, il aurait en sa possession une arme et a légèrement blessé trois gendarmes. Actuellement, l’intervention du GIGN est en cours, tandis qu’un périmètre de sécurité a été mis en place autour de la résidence.

Un homme retranché chez lui à Blessy : importante opération des forces de l’ordre

Un homme âgé de 38 ans a barricadé chez lui depuis 2 heures du matin en ce jour de Noël, à Blessy, dans le Pas-de-Calais, provoquant une mobilisation conséquente des forces de l’ordre. Le forcené, qui réside avec ses parents rue des Près, est décrit comme étant en état d’ébriété et ayant causé d’importants dégâts dans sa maison. Le maire Jean-Marc Furgerot a rapporté à La Voix du Nord que le suspect « est alcoolisé et a tout cassé chez lui. Il s’est enfermé dans sa chambre et refuse d’en sortir. »

L’intervention mobilise des sapeurs-pompiers d’Aire-sur-la-Lys, Lillers, Saint-Venant, ainsi que des gendarmes de la communauté de brigades d’Isbergues et des pelotons de surveillance et d’intervention de la gendarmerie (PSIG) de Béthune et Arras.

Un ancien agent de police armé et retranché

Face à l’échec des négociations matinales, les gendarmes de l’antenne du GIGN de Reims ont été rejoints en renfort par le GIGN de Versailles, arrivant avec une douzaine de véhicules. Le forcené, qui serait armé, aurait également tiré plusieurs coups de feu peu avant midi. Trois gendarmes ont été légèrement blessés.

Lire aussi :   Femme écrasée mortellement par le conducteur d'un bus RATP à Pantin

Un périmètre de sécurité de 500 mètres a été établi, et les riverains les plus proches ont été sommés de rester confinés chez eux. L’intervention était toujours en cours en fin d’après-midi, avec les forces du GIGN cherchant à reprendre le dialogue avec le forcené, qui est un ancien agent de police renvoyé pour alcoolisation et des faits de malversation, selon le maire interrogé par BFMTV. Selon l’édile, l’homme vit chez ses parents et se montre « un peu méchant » lorsqu’il est alcoolisé.

L’intervention des forces de l’ordre était toujours en cours ce lundi en fin d’après-midi.