Épône, Yvelines : Un bébé d’un an et demi retrouvé mort, ses parents en garde à vue

Photo of author

Par Abert

Faits-divers

Les autorités ont découvert le corps sans vie d’un enfant âgé d’un an et demi dans un centre d’hébergement pour réfugiés à Épône (Yvelines). Les parents, originaires d’Afghanistan, ont été placés en garde à vue en raison de soupçons d’homicide volontaire. L’enquête est actuellement menée par la sûreté départementale.

Un enfant retrouvé mort dans un centre d’hébergement à Épône

Ce jeudi matin, le corps d’un enfant âgé d’un an et demi a été découvert sans vie dans une chambre de l’ancien hôtel Formule 1 d’Épône, dans les Yvelines. Transformé en centre d’hébergement, cet établissement a été le théâtre d’un drame familial. Les parents de la victime, une femme de 28 ans et un homme de 31 ans, ont été placés en garde à vue suite à cette tragédie. Les autorités compétentes, en l’occurrence le parquet de Versailles, ont confirmé cette information rapportée par le journal Le Parisien. Les investigations sont actuellement menées par la sûreté départementale (SD).

Un possible homicide volontaire

Les forces de l’ordre et les secours ont été alertés aux alentours de 8 heures du matin. À l’arrivée des secours, le bébé présentait plusieurs ecchymoses, selon les médecins du SAMU. D’après les premiers éléments de l’enquête, la mort de l’enfant aurait eu lieu quelques heures avant l’arrivée des secours. Face à cette tragédie, le procureur de la République à Versailles, Maryvonne Caillibotte, a ouvert une enquête pour homicide volontaire. Cependant, la responsabilité exacte des parents dans ce drame reste encore à déterminer.

Le père aurait quitté le centre d’hébergement vers 6 heures du matin pour se rendre au travail, laissant ainsi la mère seule avec leurs trois enfants. Il aurait contacté sa compagne vers 7h45 pour s’assurer que leur aîné était prêt pour l’école. Informé que l’un de leurs enfants ne se sentait pas bien, l’homme a immédiatement appelé une voisine à la rescousse. C’est cette dernière qui a donné l’alerte après avoir découvert l’enfant d’un an et demi dans un état inconscient. Malheureusement, malgré l’intervention rapide des secours, l’enfant était en arrêt cardio-respiratoire et son décès a été prononcé à 8h30. Cette tragédie a provoqué une vive émotion parmi les résidents du centre, principalement constitué de familles en situation de précarité.

Lire aussi :   Le corps de Paul Martinez, disparu depuis le 5 novembre, repêché dans le Rhône à Avignon

Les parents, originaires d’Afghanistan et arrivés en France en 2022, vivent dans cet établissement avec leurs enfants. Le plus jeune, né en Iran la même année, les avait rejoints il y a quelques mois.