Enquête pour détournement de biens publics visant le commandant d’une CRS en Seine-et-Marne

Photo of author

Par Abert

Faits-divers

Un commandant de police de 56 ans qui travaille à la CRS 4 de Lagny-sur-Marne est actuellement sous enquête préliminaire pour des suspicions de détournement de biens publics et de violation du secret professionnel.

Enquête préliminaire pour détournement de biens publics et violation de secret professionnel visant un commandant de police

Un commandant de police en poste à la CRS 4 de Lagny-sur-Marne (Seine-et-Marne) est actuellement sous le coup d’une enquête préliminaire pour des soupçons de détournement de biens publics et de violation de secret professionnel, selon les informations rapportées par le média franceinfo. Cette information a été confirmée par le parquet de Meaux, qui a confié les investigations à l’inspection générale de la police nationale (IGPN).

L’officier de police concerné, âgé de 56 ans, dirige cette CRS depuis quinze ans et est soupçonné d’avoir abusé de biens et d’avantages liés à ses fonctions. Les enquêteurs s’intéressent notamment à l’origine de centaines d’heures supplémentaires déclarées par le fonctionnaire, qui n’auraient en réalité jamais été effectuées.

De plus, il est également suspecté d’avoir fait usage d’un véhicule professionnel à des fins personnelles, sans autorisation, et aurait permis à ses proches de bénéficier de déplacements similaires. Les enquêteurs examinent également la collecte de denrées alimentaires par le commandant pour les fiançailles de son fils. Par ailleurs, l’officier est soupçonné d’avoir récupéré et détenu des grenades à main, utilisées pour le maintien de l’ordre, en dehors de tout cadre lié à son service.

Un commandant « toujours bien noté » selon son avocat

Interrogé par les médias, l’avocat du commandant de police, Me Jean-Christophe Yaèche, a déclaré que son client n’était pas au courant de cette enquête et n’était donc pas en mesure de réagir. Il a toutefois souligné que le commandant avait toujours été bien noté par sa hiérarchie et avait même été décoré de l’Ordre du mérite. Parallèlement à cette affaire, une enquête administrative a également été ouverte.

Lire aussi :   Saisie record de 2 tonnes de cannabis par les douanes à Toulouse