Enquête pour «assassinat» ouverte après la découverte de deux corps calcinés présentant des impacts de balles en Isère

Photo of author

Par Abert

Faits-divers

Suite à un incendie à Châteauvilain en Isère, une enquête pour meurtre a été lancée. Deux corps brûlés, retrouvés dans les ruines, présentaient des blessures par balles. La procureure de Bourgoin-Jallieu a précisé que les investigations se focalisent particulièrement sur la disparition d’un membre de la famille.

Un incendie criminel révèle un double meurtre dans une ferme à Châteauvilain

Un incendie qui s’est déclaré dans une ferme à Châteauvilain, en Isère, le lundi 27 novembre, a révélé un drame bien plus sinistre lors de sa découverte. En effet, deux corps calcinés retrouvés parmi les décombres présentaient des blessures par balles. Le parquet de Bourgoin-Jallieu a ouvert une enquête pour assassinat suite à cette macabre découverte, confirmant les informations du Dauphiné.

Le deuxième fils âgé de 15 ans recherché activement

Les autopsies effectuées sur les deux victimes ont révélé des « traumatismes balistiques multiples », indique Nathalie Hermitte, procureure de la République de Bourgoin-Jallieu. Les deux victimes ont été touchées à la tête, et l’une d’entre elles a également été touchée au niveau du thorax. Ces découvertes ont conduit l’enquête, initialement considérée comme un simple incendie, à prendre une tournure criminelle. La magistrate précise que l’enquête en cours, menée par le parquet de Bourgoin-Jallieu, vise à retrouver en priorité le membre de la famille encore porté disparu, à préciser les circonstances entourant la mort des personnes retrouvées dans les décombres, ainsi qu’à déterminer les circonstances ayant conduit à l’incendie.

Les victimes, un homme et une femme, n’ont pas encore été formellement identifiées, mais les enquêteurs se concentrent sur la famille qui résidait habituellement dans la ferme. Un des enfants, âgé de 17 ans, est sain et sauf, ayant quitté Châteauvilain pour Lyon la veille. Les enquêteurs recherchent activement le deuxième fils âgé de 15 ans, ainsi que le véhicule de la famille, une Citroën Picasso, qui reste introuvable malgré des recherches intensives, y compris par hélicoptère.

Lire aussi :   Migrant tué par balle près de Loon-Plage dans le nord, un autre migrant blessé

Le maire de Châteauvilain, Daniel Gaude, décrit la famille comme étant « très bien intégrée » dans la communauté, soulignant que le père avait même été conseiller municipal. La section de recherches (SR) de Grenoble a été chargée de cette enquête complexe, avec pour mission de démêler les fils de ce drame familial et criminel. Les enquêteurs se concentrent non seulement sur la cause de l’incendie, mais aussi sur la recherche du membre de la famille toujours porté disparu, ainsi que sur l’identification formelle des victimes.