Enquête ouverte suite au viol d’une adolescente par plusieurs hommes à Montpellier, cité Saint-Martin

Photo of author

Par Abert

Faits-divers

Une enquête a été lancée à Montpellier suite au témoignage choquant d’une adolescente de 16 ans. Cette jeune fille, retrouvée en état de choc tôt samedi matin dans la cité Saint-Martin, affirme avoir subi des agressions sexuelles par plusieurs individus qui l’ont également droguée. Les faits sont qualifiés de viol aggravé.

Une adolescente de 16 ans victime d’un viol collectif dans la cité Saint-Martin à Montpellier

Une adolescente de 16 ans a déclaré avoir été violée par plusieurs hommes dans la cité Saint-Martin à Montpellier (Hérault) au cours de la nuit de vendredi à samedi. Après cette agression, elle s’est réfugiée dans un commerce aux alentours de 6 heures du matin pour donner l’alerte, selon une source proche de l’enquête confirmant une information du journal Métropolitain. Les enquêtes ont été confiées aux policiers de la sûreté départementale.

Les détails de l’agression

Selon le récit de la victime, elle est arrivée à Montpellier en fin de journée depuis Nîmes (Gard), où elle réside avec sa famille, en compagnie de ses amies. Elle s’est ensuite dirigée vers la cité Saint-Martin pour y passer une soirée festive. Cependant, les événements ne se sont pas déroulés comme prévu. La jeune fille aurait rencontré plusieurs individus à proximité d’un point de deal, qui l’ont entraînée de force dans un lieu isolé à l’intérieur d’un immeuble.

Le vol de la trottinette de l’adolescente

D’après les déclarations de la victime, plusieurs personnes se sont succédé pour lui imposer des fellations. De plus, elle affirme avoir été droguée par ses agresseurs. Au réveil, elle a constaté que sa trottinette, avec laquelle elle était arrivée, avait disparu.

Lire aussi :   Femme de 51 ans poignardée à mort à Nanterre, suspect en fuite

Les policiers ont pris en charge l’adolescente dans le commerce où elle s’était réfugiée, alors qu’elle était en état de choc, et l’ont emmenée au commissariat pour être interrogée. Les enquêtes en cours permettront de reconstituer le déroulement des faits et d’identifier les responsables de cette agression.