Enquête ouverte suite à l’affirmation d’une touriste américaine violée lors de la Fashion Week à Paris

Photo of author

Par Abert

Faits-divers

Une touriste américaine en séjour à Paris pour assister à la Fashion Week témoigne avoir été victime d’une agression sexuelle perpétrée par deux individus dans le XVIIe arrondissement, samedi soir.

Ouverture d’une enquête pour viol présumé lors de la Fashion Week à Paris

Le parquet de Paris a lancé une enquête suite au témoignage d’une touriste américaine qui affirme avoir été victime d’un viol de la part de deux hommes dans un bar d’hôtel du XVIIe arrondissement, samedi soir. Les policiers du 1er district de police judiciaire (DPJ) ont été chargés des investigations, selon les informations du Parisien confirmées par le parquet.

La victime, qui était à Paris pour assister à la Fashion Week, a alerté les policiers aux alentours de 20h30 alors qu’elle se trouvait sur le boulevard Bessières. D’après son récit, elle a participé à une soirée en marge des défilés de mode, au cours de laquelle un homme lui a proposé de consommer des drogues, proposition qu’elle a acceptée.

Selon ses déclarations, après cette soirée, elle aurait été violée dans le bar d’hôtel par les deux hommes, dont celui qui lui avait fourni les stupéfiants. Les suspects auraient ensuite transporté leur victime en voiture, avant de la laisser sur le boulevard Bessières et de prendre la fuite.

Les investigations en cours éclairciront les circonstances de ces faits présumés

L’enquête en cours permettra d’apporter tous les éléments nécessaires pour comprendre précisément ce qui s’est passé lors de cet incident. Les policiers du 1er DPJ sont actuellement chargés des investigations pour faire toute la lumière sur le déroulement de ces faits présumés. L’ouverture de cette enquête démontre la volonté des autorités de traiter sérieusement cette affaire et de trouver les responsables de ce crime. Les prochaines étapes de l’enquête seront cruciales pour établir les faits et assurer que justice soit rendue.

Lire aussi :   Interpellation d'un collégien de 12 ans à Carcassonne pour avoir publié une vidéo de décapitation sur Snapchat