Enquête ouverte pour «homicide volontaire» après le repêchage du corps d’une femme dans la Loire à Tours

Photo of author

Par Abert

Faits-divers

Suite à la découverte d’un cadavre féminin âgé d’environ soixante ans dans la Loire à Tours, une enquête pour homicide volontaire a été ouverte en raison de la présence de blessures suspectes.

Une femme retrouvée morte dans la Loire à Tours

Le corps d’une femme âgée d’une soixantaine d’années a été découvert partiellement dévêtu dans la Loire, au niveau du Pont de fil, à Tours (Indre-et-Loire), ce vendredi 9 février, selon les informations rapportées par La Nouvelle République. Cette macabre découverte a conduit le parquet de Tours à ouvrir une enquête pour homicide volontaire en raison des lésions constatées sur le corps, dont l’origine reste à déterminer.

Les enquêteurs mobilisés pour élucider les circonstances du décès

Les plongeurs du SDIS 37 ont été mobilisés dans la matinée pour repêcher le corps, qui avait été repéré à moitié dévêtu, bloqué par la végétation, entre deux îlots proches du pont. La procureure de la République de Tours, Catherine Sorita-Minard, a précisé qu’il n’était pas encore confirmé qu’un tiers soit impliqué dans la survenance du décès. L’identité de la victime n’a pas encore été établie.

Les premières investigations ont révélé plusieurs lésions sur le corps de la victime, constatées par un médecin légiste. Catherine Sorita-Minard a affirmé qu’à ce stade, il n’y avait aucun lien avec des disparitions inquiétantes en cours à Tours, tout en précisant que des recherches plus larges avaient été demandées.

Une autopsie, accompagnée d’examens et d’analyses toxicologiques, est prévue ce lundi 12 février pour tenter de faire la lumière sur les circonstances exactes du décès. Les investigations sont menées par la brigade d’atteinte aux personnes de la direction interdépartementale de la Police Nationale (DIPN).

Lire aussi :   Sauvagement tué dans les Vosges : Compagne et deux beaux-fils écroués