Ecrouement d’un homme pour viol d’une femme handicapée de 68 ans à son domicile à Paris

Photo of author

Par Abert

Faits-divers

Un individu âgé de 28 ans, sans résidence permanente, est accusé d’avoir poursuivi et agressé sexuellement une femme de 68 ans dans le XVIIIe arrondissement de Paris le samedi. Il a été inculpé et incarcéré en détention provisoire.

Une femme de 68 ans violée chez elle à Paris

Une femme âgée de 68 ans a été agressée sexuellement chez elle, dans le quartier du métro Blanche à Paris (XVIIIe). Selon une source proche de l’affaire, confirmant une information de Valeurs Actuelles, un sans domicile fixe de 28 ans a été rapidement arrêté par les policiers. L’homme a été mis en examen ce lundi et placé en détention provisoire.

La victime, atteinte d’une maladie qui affecte sa mobilité et ses facultés d’abstraction, rentrait chez elle samedi en fin de matinée lorsqu’elle a remarqué qu’elle était suivie par un inconnu. Ce dernier a réussi à entrer dans son appartement, l’a déshabillée et a abusé d’elle sexuellement. Malgré tout, la victime a pu saisir son téléphone et appeler sa fille. Bien que sa fille n’ait pas répondu, un message audio a été enregistré sur son répondeur, dans lequel on entend la sexagénaire supplier son agresseur.

La fille a pris connaissance du message et a appelé une voisine qui a fait fuir l’agresseur. La victime a été prise en charge par les sapeurs-pompiers et conduite à l’hôpital.

Le suspect nie les faits malgré l’enregistrement

Les policiers, munis de la description de l’agresseur, ont entrepris une recherche dans le quartier. Ils ont interpellé un suspect correspondant à la description donnée par la victime à 12h30. L’homme, qui mesure près de deux mètres, a été conduit dans les locaux du 2e district de police judiciaire (DPJ).

Lire aussi :   Adolescent à trottinette renverse un policier à Alès : 45 jours d'ITT, contrôle refusé

Face aux enquêteurs, il nie les faits et affirme que la victime lui a proposé une relation sexuelle. Cependant, sur l’enregistrement laissé sur le répondeur, on entend le suspect ordonner à la victime d' »écarter les cuisses » tandis qu’elle lui demande de ne pas la violer. Quant à cet enregistrement, l’homme a estimé qu’il avait été piégé « peut-être par racisme ». Une enquête judiciaire a été ouverte dans cette affaire.