Écroué à Salon-de-Provence, un homme soupçonné de viol sur sa belle-fille de 12 ans pendant un an

Un individu âgé de 35 ans a été inculpé la semaine dernière à Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône) et placé en détention provisoire. Il est suspecté d’avoir perpétré des agressions sexuelles sur sa belle-fille pendant une période d’environ un an.

Un homme de 35 ans mis en examen pour viol et agression sexuelle sur sa belle-fille de 12 ans

Un homme âgé de 35 ans a été mis en examen le 29 décembre dernier à Aix-en-Provence, dans les Bouches-du-Rhône, avant d’être placé en détention provisoire. Il est soupçonné d’avoir violé et agressé sexuellement sa belle-fille âgée de 12 ans à de multiples reprises, durant une période d’un an. L’information a été confirmée par des sources proches de l’enquête.

Le suspect s’est présenté de lui-même au commissariat de Salon-de-Provence, ville où il réside, le 31 juillet dernier. Selon une source proche de l’enquête, il aurait déclaré aux policiers avoir commis plusieurs agressions sexuelles sur sa belle-fille le même jour en 2020. Ces faits se seraient produits lors d’un « jeu » qui aurait dégénéré en actes sexuels imposés. Suite à cette déclaration, une enquête a été ouverte.

Des messages et de nouvelles propositions de « jeux » découverts

Par la suite, les enquêteurs ont découvert que le suspect avait envoyé des messages à la victime, aujourd’hui âgée de 15 ans et domiciliée dans la Marne, durant le mois de juillet. Ces messages contenaient de nouvelles propositions de « jeux » similaires. L’adolescente a alors fait part de la situation à ses parents qui ont décidé de se rendre à la gendarmerie pour déposer plainte. Lors de son audition par les enquêteurs de la gendarmerie, la victime a décrit les pénétrations digitales et les nombreuses agressions sexuelles qu’elle aurait subies de l’été 2020 jusqu’à l’été 2021, selon nos sources.

Lire aussi :   Disparition résolue à Paris : Hanna, petite fille de 11 ans, retrouvée par des passants

Le suspect nie les viols mais est mis en examen pour agression sexuelle et viol incestueux

Placé en garde à vue la semaine dernière, le trentenaire a été confronté aux nombreux éléments récoltés par les enquêteurs. Malgré cela, il a affirmé n’avoir commis que des agressions sexuelles lors d’une seule journée en 2020, correspondant aux faits pour lesquels il s’était dénoncé au commissariat. Cependant, il a été mis en examen pour les chefs d’accusation d' »agression sexuelle et viol incestueux commis sur une mineure de moins de 15 ans », selon les informations fournies par le procureur de la République d’Aix-en-Provence, Jean-Luc Blachon. Une information judiciaire a été ouverte et les investigations se poursuivent.