Drame à Drôme : Un adolescent tué et 16 blessés, dont deux graves, lors d’une fête de village

Photo of author

Par Abert

Faits-divers

Lors d’une altercation nocturne à Crépol, dans la Drôme, un adolescent de 16 ans a perdu la vie et seize autres personnes ont été blessées, dont deux grièvement. Les faits ont eu lieu lorsque plusieurs jeunes ont essayé de s’introduire dans une soirée privée.

Un adolescent de 16 ans tué lors d’une violente rixe à Crépol

Dans la nuit de samedi à dimanche, un jeune de 16 ans a perdu la vie lors d’une attaque à l’arme blanche à Crépol, dans la Drôme. Les faits se sont déroulés lorsque près d’une dizaine de jeunes ont tenté de forcer l’entrée d’une soirée privée qui se tenait dans la salle des fêtes. Selon Le Dauphiné, cette altercation a également entraîné 16 autres personnes blessées, dont deux dans un état grave.

La salle des fêtes, où se trouvaient entre 300 et 400 personnes vers 01h30, a été le théâtre de cette tragédie. Un groupe a tenté de s’introduire de force dans la soirée, mais a été repoussé. Cela a déclenché une violente altercation à l’extérieur du bâtiment, impliquant des armes blanches.

Des motivations meurtrières et des conséquences dramatiques

Le maire de Crépol, Martine Lagut, a réagi avec consternation en déclarant : « Ils n’étaient pas venus pour s’amuser mais pour faire du mal. Ce drame endeuille une famille. Ce sont des enfants de 16-17 ans des villages alentours qui étaient là. » Elle a décrit les individus responsables de cette attaque comme une « bande » venue « pour tuer des gens ». Selon le maire, cette soirée était simplement un bal animé par une sono, organisé par le comité des fêtes du village. Malheureusement, certains jeunes ont été pris au piège et ont été agressés gratuitement par les intrus armés de couteaux. Martine Lagut a également mentionné qu’un agent de sécurité qui est intervenu a été blessé.

Sur les seize blessés, deux ont été transportés en urgence absolue à l’hôpital. Six autres personnes ont été légèrement blessées et huit sont en état de choc. Les secours ont dépêché une quarantaine de sapeurs-pompiers sur les lieux pour prendre en charge les victimes.

Lire aussi :   Découverte dans une déchetterie à Mimizan : Un embryon et un fœtus humains des Landes

Une enquête a été ouverte et confiée à la section de recherches de la gendarmerie de Grenoble. À ce stade, aucune interpellation n’a eu lieu. Une cellule psychologique a été mise en place dans le village, qui compte 600 habitants, afin de soutenir les résidents affectés par cette tragédie.