Deux mineurs de 12 et 13 ans séquestrés et roués de coups par des dealers à La Seyne-sur-Mer

Photo of author

Par Abert

Faits-divers

Deux individus âgés de 17 et 24 ans ont été arrêtés et placés en détention provisoire à La Seyne-sur-Mer, près de Toulon (Var), ce mardi. Ils sont soupçonnés d’avoir pris part à la séquestration de deux mineurs qui ont été déshabillés et violemment agressés.

Deux mineurs violemment agressés à La Seyne-sur-Mer : deux suspects interpellés

Deux mineurs âgés de 12 et 13 ans ont été victimes d’un enlèvement, d’une séquestration et d’une violente agression à La Seyne-sur-Mer, près de Toulon (Var), dans la nuit du 7 au 8 octobre dernier. Après plusieurs semaines d’enquête, les policiers ont procédé à l’interpellation de deux suspects de 17 et 24 ans ce mardi matin. Les individus ont été placés en garde à vue, selon les informations obtenues par Abertzale.

Une dispute autour d’une sacoche d’argent

Les faits se sont produits au milieu de la nuit. L’une des jeunes victimes avait récemment été recrutée en tant que « charbonneur » par des trafiquants de drogue de la commune. Le terme « charbonneur » désigne un dealer. Au cours de cette nuit-là, la situation a rapidement dégénéré en violence. « La victime se trouvait sur le point de réaliser une transaction de drogue, en compagnie d’un de ses proches », confie une source proche de l’affaire. « À la fin de la transaction, l’un des trafiquants a constaté la disparition d’une sacoche contenant de l’argent et a accusé le jeune adolescent. »

Des victimes séquestrées et violemment agressées

Les deux victimes ont ensuite été enlevées par quatre individus. Elles ont été séquestrées, déshabillées, dépouillées et violemment passées à tabac. L’adolescent de 13 ans s’est vu délivrer un certificat médical mentionnant une incapacité totale de travail (ITT) de 15 jours à l’hôpital. Quant à la seconde victime, elle a reçu un certificat mentionnant une ITT de 10 jours.

Lire aussi :   Plainte pour viols déposée contre l'animateur Sébastien Cauet

Les deux suspects pourraient être déférés devant la justice ce jeudi. Le parquet de Toulon, sollicité par nos soins mercredi à ce sujet, n’a pas encore donné de suite pour le moment.