Deux hommes interpellés à La Tronche avec une Kalachnikov et deux armes de poing en Isère

Photo of author

Par Abert

Faits-divers

Deux individus connus des autorités judiciaires ont été arrêtés à La Tronche, près de Grenoble (Isère), par les policiers de la brigade anticriminalité (BAC). Lors de leur arrestation, les forces de l’ordre ont saisi une Kalachnikov munie ainsi que deux armes de poing.

Deux hommes interpellés avec des armes à feu lors d’une opération de surveillance

Deux hommes de 22 ans ont été arrêtés dans la nuit de mardi à mercredi par les policiers de la brigade anticriminalité (BAC) de Grenoble, à La Tronche (Isère), lors d’une opération de surveillance concernant des véhicules volés. Lors de cette intervention, les forces de l’ordre ont découvert une Kalachnikov chargée ainsi que deux armes de poing. Cette information a été confirmée par le procureur de la République, Éric Vaillant, en réponse à un article du Dauphiné.

Les deux suspects, qui sont déjà connus défavorablement de la justice pour trafic de stupéfiants, ont été placés en garde à vue. Selon le magistrat, ils ont des liens avec les trafiquants de drogue du quartier de l’Alma à Grenoble. Ce quartier a récemment été le théâtre d’une fusillade visant à reprendre le contrôle d’un point de vente de drogue.

Il convient de souligner que ces armes à feu ont été retrouvées dans les véhicules volés.

Un lien possible avec la fusillade de samedi

Samedi soir, un homme a été blessé lors d’une fusillade dans le quartier de l’Alma. Cette fusillade, qui semble liée à une guerre de territoire, a été évoquée par le procureur de la République. En effet, l’équipe qui tenait le point de vente de drogue avait été récemment évincée et cherchait à le récupérer. Les policiers ont également découvert une dizaine d’étuis de calibre 5,56 mm et de 9 mm lors de leurs constatations.

Lire aussi :   Accident mortel à Aix-en-Provence : Jeune homme décède au guidon d'une moto volée

Le procureur de la République, Éric Vaillant, a déclaré que bien que les enquêteurs et le parquet établissent un lien entre la découverte de ces armes à feu et la fusillade de samedi soir, il est encore trop tôt pour affirmer avec certitude que les deux événements sont liés. La police judiciaire de Grenoble a été chargée des investigations pour faire la lumière sur cette affaire.