Dérober une bague à 750 000 euros à une riche Malaisienne à Paris

Photo of author

Par Abert

Faits-divers

Une touriste malaisienne séjournant à l’hôtel Ritz à Paris a été victime d’un vol ce jeudi. Sa bague, d’une valeur de 750 000 euros, a été dérobée dans sa chambre. Une enquête a été ouverte pour élucider cette affaire qui s’est déroulée dans l’un des quartiers les plus prestigieux de la capitale.

Une touriste malaisienne se fait voler une bague de 750 000 euros dans un palace parisien

Une touriste malaisienne fortunée a été victime d’un vol jeudi dernier à Paris. Sa bague, d’une valeur de 750 000 euros, a été dérobée dans sa chambre d’hôtel située au Ritz, place Vendôme dans le 1er arrondissement, selon les informations d’Abertzale.

La cliente s’est rendue au commissariat du Centre de la capitale le vendredi vers 19h30 pour signaler le vol. Elle explique avoir laissé le bijou, serti de diamants, sur une table de sa chambre. La femme d’affaires occupait cette chambre depuis la veille et celle-ci se trouve à proximité immédiate du ministère de la Justice. C’est à son retour d’une séance de shopping vers 11h30 qu’elle a constaté la disparition de la bague.

Les premiers indices ont été relevés par un équipage de police dépêché sur les lieux afin de recueillir des informations. À ce stade, l’enquête a été confiée au commissariat du Centre par le parquet.

Les hôtels parisiens, une cible régulière des vols

En raison du montant élevé du préjudice, la brigade de répression du banditisme (BRB) est généralement chargée de ce type de dossiers. Pour l’instant, aucune piste n’est privilégiée, qu’il s’agisse d’un vol commis par un employé de l’hôtel ou par une équipe spécialisée. Il convient de noter que les hôtels parisiens sont régulièrement ciblés par des « rats d’hôtel », comme les forces de l’ordre les appellent. Ces criminels spécialisés repèrent les touristes fortunés avant de dérober leurs bagages ou leurs biens dans leur chambre. C’est d’ailleurs pour cette raison que les palaces mettent à disposition de leur clientèle des coffres-forts.

Lire aussi :   Enlèvement et viol d'une collégienne à Blanzy en Saône-et-Loire : un homme de 51 ans écroué