Dépôt de plainte de Gérald Darmanin après des menaces de mort : « Vous n’arrêterez pas une balle »

Suite à des menaces de mort dont il a été la cible, le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin a pris la décision de porter plainte.

Le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, victime de menaces de mort

Le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, a récemment reçu des menaces de mort. Ces menaces ont été envoyées par le biais du formulaire de contact disponible sur le site internet du ministère de l’Intérieur. Face à cette situation, le ministre a décidé de porter plainte, confirmant ainsi une information rapportée par franceinfo.

Les messages menaçants adressés à Gérald Darmanin sont explicites : « Je tenais à vous prévenir que nous allons vous neutraliser, vous ne défendez pas le drapeau. Vous avez beau être entouré de policiers, vous n’arrêterez pas une balle (…) Votre temps de vie se raccourcit chaque seconde qui passe ».

Selon l’entourage du ministre, ces menaces de mort proviennent « manifestement de l’ultra-droite ». Une enquête est en cours pour identifier l’auteur ou les auteurs de ces messages.

Gérald Darmanin propose la dissolution de trois groupuscules d’ultra-droite

En réponse à ces menaces de mort et à la montée de la violence liée à l’ultra-droite, Gérald Darmanin a annoncé sa volonté de proposer la dissolution de trois groupuscules d’ultra-droite, dont l’un se nomme « la Division Martel ». Cette annonce fait suite à la récente apparition d’un groupe de militants d’ultra-droite armés dans le quartier de la Monnaie à Romans-sur-Isère (Drôme). Cette présence inquiétante survient également une semaine après le meurtre tragique du jeune Thomas à Crépol, pour lequel neuf suspects ont été mis en examen, notamment pour meurtre en bande organisée. Cette situation a conduit à l’interpellation de 27 personnes lors d’une opération policière.

Lire aussi :   Griffeuille, Arles : Un homme blessé par balle, le tireur en fuite