Découverte d’un stock de contrefaçons d’Apple Watch et de parfums au Blanc-Mesnil : homme interpellé

Photo of author

Par Abert

Faits-divers

Un individu âgé de 19 ans a été arrêté et placé en détention au Blanc-Mesnil (Seine-Saint-Denis) ce lundi après-midi. Au cours de la perquisition à son domicile, les forces de l’ordre ont mis la main sur une quantité importante de produits contrefaits. Il semblerait que le suspect se livrait à ce trafic depuis plusieurs années.

Une importante saisie de produits contrefaits réalisée par la police

Les policiers de la brigade territoriale de contact (BTC) de Blanc-Mesnil (Seine-Saint-Denis) ont effectué une saisie significative de produits contrefaits lundi après-midi, suite à un simple contrôle. Un individu de 19 ans a été arrêté et placé en garde à vue, selon les informations d’Abertzale.

Les forces de l’ordre étaient présentes sur l’avenue Jean-Jacques Rousseau vers 16h30 lorsqu’elles ont remarqué trois hommes dans la rue. Deux d’entre eux semblaient être en train d’acheter quelque chose auprès du troisième individu, qui résidait à proximité. Ce dernier, inquiet et méfiant, tenait un sac dans sa main, d’où il a sorti un petit carton pour le présenter aux acheteurs. Les policiers ont alors décidé de procéder à un contrôle afin de déterminer la nature de l’objet.

Le vendeur a affirmé aux fonctionnaires qu’il vendait une montre de marque Apple, qu’il avait récemment achetée à Aubervilliers. « Son récit n’était pas cohérent et les policiers ont rapidement compris qu’il y avait un problème », a confié une source proche de l’affaire. Il s’est avéré que cette montre était une contrefaçon.

Une véritable entreprise de produits contrefaits démantelée

Une perquisition a immédiatement été menée au domicile du jeune homme. Les enquêteurs de Blanc-Mesnil ont alors découvert que le suspect était à la tête d’un véritable marché de produits contrefaits. Parmi les objets saisis figuraient une centaine d’Airpods, 250 montres dont une cinquantaine d’Apple Watch, près de 200 parfums et environ 160 paires de lunettes. « L’homme détenait également des arrêts maladie vierges et des tampons de différents médecins pour fabriquer de faux documents, qu’il aurait également écoulés », a ajouté la même source. De plus, près de 7000 euros en espèces ont été découverts et saisis. « Son commerce semble durer depuis plusieurs années », a précisé notre source.

Lire aussi :   L'homme menaçant à Cannes hospitalisé après un cri «Allah Akbar»

L’enquête a été confiée au commissariat de Blanc-Mesnil et permettra d’éclaircir l’ensemble des activités illicites de ce jeune homme. Plusieurs marques victimes de contrefaçons prévoient de déposer plainte pour le préjudice subi.