Découverte d’un corps dans une malle à Gondrexange en Moselle : un couple écroué

Photo of author

Par Abert

Faits-divers

Un couple résidant à Gondrexange, en Moselle, a été officiellement inculpé pour « meurtre », « recel de cadavre » et « atteinte à l’intégrité d’un cadavre ». Cette mise en examen fait suite à la découverte d’un corps dans une malle métallique, à leur domicile, à la suite d’un incendie.

Mis en examen pour meurtre et détention provisoire

Un couple résidant à Gondrexange, près de Sarrebourg (Moselle), a été mis en examen ce samedi pour les chefs d’accusation de « meurtre », « recel de cadavre » et « atteinte à l’intégrité d’un cadavre ». Ils ont ensuite été placés en détention provisoire, selon les informations communiquées par le parquet de Metz. Cette mise en examen fait suite à la découverte d’un corps dans une malle métallique à leur domicile, lors d’une intervention des sapeurs-pompiers pour éteindre un début d’incendie, le mercredi 20 décembre.

Une victime inconnue et une mort violente

L’identité de la victime n’a pas encore été établie, mais les examens médico-légaux ont révélé qu’il s’agissait d’un homme jeune. Le rapport d’autopsie a conclu à une « mort violente et non accidentelle », bien que la cause précise reste indéterminée. Le parquet a souligné que des analyses complémentaires sont nécessaires pour éclaircir ce point.

Le couple, composé d’un homme de 49 ans et de sa femme de 35 ans, n’a donné que peu d’explications sur la présence du corps lors de leur garde à vue de 48 heures, selon les précisions du parquet. Jusqu’à ce jour, ils étaient inconnus des services de justice. Suite à ces éléments, le juge des libertés et de la détention (JLD) a ordonné leur placement en détention provisoire. Leurs enfants ont été provisoirement pris en charge.

Lire aussi :   Conducteur grièvement blessé par balle par policiers lors de refus d'obtempérer

Le mystère demeure quant à l’identité de la victime et aux circonstances de sa mort. L’enquête se poursuit, sous la direction du parquet de Metz, dans le but de faire la lumière sur cette affaire.