Découverte du corps sans vie de William, 21 ans, disparu depuis trois jours en Haute-Savoie

Photo of author

Par Abert

Faits-divers

Le corps de William, un jeune homme de 21 ans qui avait disparu depuis le 3 janvier à Allinges, a été découvert sans vie ce samedi dans un bois près du Lyaud. Les premiers éléments de l’enquête excluent l’implication d’une tierce personne. Une importante mobilisation des secours et des bénévoles a précédé cette tragique découverte.

Disparition inquiétante d’un jeune homme retrouvé mort dans les bois

Le corps sans vie de William, un jeune homme de 21 ans originaire d’Allinges (Haute-Savoie), a été découvert ce samedi 6 janvier dans les bois du Lyaud, mettant ainsi fin à plusieurs jours de recherches intenses, selon les informations rapportées par France Bleu. William était porté disparu depuis le 3 janvier et son corps a été retrouvé en fin de matinée à moins de 500 mètres de l’endroit où il avait garé sa voiture. Les premiers éléments de l’enquête suggèrent que l’intervention d’un tiers est peu probable dans ce décès.

Des moyens importants mobilisés pour retrouver le jeune homme

Les opérations de recherche, qui ont été renforcées ce samedi, ont mobilisé d’importants moyens, notamment des plongeurs des sapeurs-pompiers pour inspecter les étangs environnants, une quinzaine de gendarmes, des membres du secours en montagne, un hélicoptère et deux chiens pisteurs. En plus de ces efforts, la communauté locale a également joué un rôle crucial en se joignant aux recherches, avec plusieurs dizaines de volontaires, y compris des proches de la famille, des membres de clubs sportifs où les parents de William étaient actifs, des élus locaux et des citoyens anonymes.

William avait été vu pour la dernière fois le mercredi 3 janvier à 15h20 près du cimetière du Lyaud, à proximité de Thonon-les-Bains. Mesurant 1m83, de corpulence mince, avec des cheveux blond foncé, il portait lors de sa disparition un sweat-shirt bleu marine, un pantalon chino de la même couleur et une veste en velours côtelé marron clair avec un col en mouton.

Lire aussi :   Expulsée pour les actes de son fils : le cas qui secoue Persan

Le parquet de Thonon-les-Bains, en charge de l’enquête, poursuit ses investigations pour déterminer les circonstances exactes de ce drame.