Découverte du corps sans vie d’Anna dans un chantier à Brest, après sa disparition de cinq jours

Photo of author

Par Abert

Faits-divers

Le corps d’Anna, une étudiante de 21 ans en médecine à Brest, qui était portée disparue depuis le 23 décembre, a été découvert ce jeudi dans le sous-sol d’un bâtiment en construction. La jeune femme, originaire de l’île de la Réunion, a été retrouvée pendue dans une zone de l’ancienne poste centrale difficilement accessible. Une autopsie sera réalisée afin de déterminer les circonstances précises de sa mort.

Une jeune étudiante retrouvée sans vie dans le sous-sol d’un bâtiment en chantier à Brest

Ce jeudi matin à Brest (Finistère), une triste découverte a été faite. Le corps sans vie d’Anna, une étudiante de 21 ans en quatrième année de médecine originaire de l’île de la Réunion, a été retrouvé dans le sous-sol de l’ancienne poste centrale actuellement en chantier, rue Algésiras. L’information a été rapportée par Le Télégramme.

Anna avait disparu le samedi 23 décembre, quittant le domicile de son compagnon sans prendre ses affaires personnelles ni son téléphone portable.

Depuis sa disparition, une mobilisation sans relâche a été mise en place pour la retrouver. Ses amis et sa famille ont lancé des appels à l’aide sur les réseaux sociaux et ont affiché des affiches dans la ville, notamment aux arrêts de tram.

La découverte du corps a été faite peu avant 9 heures par un ouvrier prenant son service sur le chantier de reconversion de ce bâtiment, qui occupe une surface de plus de 5 000 m2 en plein centre-ville. La jeune femme a été retrouvée pendue dans une partie difficilement accessible du site. Les ouvriers présents les jours précédents n’avaient rien remarqué, la configuration particulière des lieux rendant difficile la détection du corps.

Lire aussi :   Grièvement blessé à coups de couteau en pleine rue, un jeune homme de 27 ans à Le Mée-sur-Seine.

Une autopsie va être réalisée pour déterminer les circonstances exactes du décès

Le procureur de la République de Brest, Camille Miansoni, a indiqué qu’une autopsie sera réalisée prochainement afin de déterminer les circonstances exactes de la mort d’Anna. Bien qu’une intervention extérieure semble être écartée à ce stade, l’autopsie est nécessaire pour confirmer la thèse d’un acte volontaire.

La meilleure amie d’Anna avait exprimé ses inquiétudes sur les réseaux sociaux, décrivant la jeune femme comme étant « dans un état fragile et ayant des idées noires ». La famille d’Anna, qui venait d’arriver en métropole, a été informée de cette terrible nouvelle par la police.