Découverte du corps d’une jeune femme disparue dans un point d’eau en Haute-Marne

Photo of author

Par Abert

Faits-divers

Le cadavre de Madison Collot, âgée de 24 ans, a été découvert dimanche dernier dans un plan d’eau près de la commune d’Orconte, en Haute-Marne. La jeune femme était portée disparue depuis le 11 octobre précédent. Une enquête judiciaire a été lancée pour « homicide volontaire, enlèvement et séquestration ».

Une macabre découverte lors d’une partie de chasse

Dimanche, un chasseur mineur a fait une terrible découverte lors d’une partie de chasse dans les bois d’Orconte en Haute-Marne. En effet, il est tombé sur le corps d’une jeune femme partiellement immergé dans un plan d’eau. Le parquet de Châlons-en-Champagne a confirmé cette information dans un communiqué. Alertés, les gendarmes se sont rapidement rendus sur les lieux.

Une enquête ouverte pour homicide volontaire

La procureure de la République de Châlons-en-Champagne, Annick Browne, a précisé que le corps de la victime présentait de nombreuses plaies et hématomes. Après une autopsie réalisée mardi, il a été confirmé que la jeune femme était décédée à la suite de coups multiples. Il s’agit donc d’un homicide volontaire.

La victime, Madison Collot, était une mère d’un petit garçon. Elle était portée disparue depuis le mercredi 11 octobre 2023, ce qui avait conduit au lancement d’une enquête pour « disparition inquiétante » par le parquet de Chaumont.

Ses proches, inquiets de ne plus avoir de nouvelles d’elle, avaient signalé sa disparition. Un avis de recherche avait même été diffusé sur les réseaux sociaux, détaillant son apparence et précisant qu’elle était vêtue d’un jean bleu et d’un t-shirt blanc, et qu’elle circulait à bord d’une voiture rouge de marque Opel Corsa. Selon l’avis de recherche, elle avait été vue pour la dernière fois à Saint-Dizier à 19 heures la veille de sa disparition.

Lire aussi :   Interpellation d'une suspecte après une agression filmée ultra-violente d'une adolescente à Lyon, enquête ouverte

Le parquet de Châlons-en-Champagne s’est dessaisi de l’affaire au profit de celui de Reims, compétent pour ce type d’affaires criminelles. Une information judiciaire pour homicide volontaire, enlèvement et séquestration a été ouverte et les investigations ont été confiées à la section de recherches de Reims.