Découverte d’ossements qui seraient ceux d’un enfant de 5 ans à Pantin : un couple en garde à vue

Photo of author

Par Abert

Faits-divers

Ce mercredi soir, des restes humains, supposés appartenir à un enfant de 5 ans, ont été trouvés ensevelis à Pantin (Seine-Saint-Denis). En 2021, la mère de famille avait déclaré que son compagnon avait assassiné son fils en 2004, cependant, jusqu’à présent, les enquêteurs n’avaient rien découvert.

Macabre découverte à Pantin : des ossements humains retrouvés dans un jardin

Une macabre découverte a été faite mercredi soir à Pantin, en Seine-Saint-Denis. Des ossements humains, présumés appartenir à un enfant de cinq ans, ont été retrouvés enterrés dans le jardin d’un bâtiment situé avenue Édouard-Vaillant, selon les informations obtenues par Abertzale. Suite à cette découverte, un couple a été interpellé et placé en garde à vue.

Une affaire débutée par une plainte pour violences conjugales

Le 21 janvier 2021, une femme a déposé plainte pour des faits de violences conjugales, marquant le début de cette affaire. Dans sa déposition, elle a révélé que son compagnon avait tué son fils de cinq ans en 2004, un enfant qu’elle avait fait venir du Togo, et qu’il avait dissimulé le corps dans la cave. Les enquêteurs se sont rendus sur place pour mener des recherches, mais aucun corps n’a été découvert à cette époque.

Le mardi suivant, les policiers de la sûreté territoriale de la Seine-Saint-Denis (ST 93) ont interrogé le père, qui a admis avoir aidé sa compagne à enterrer leur enfant dans le jardin. C’est ainsi que les policiers ont fait cette terrible découverte.

Les investigations se poursuivent et des examens seront effectués

Les enquêtes se poursuivent et des examens seront réalisés sur les ossements découverts afin de confirmer leur appartenance à l’enfant. Ces expertises permettront également aux enquêteurs d’obtenir davantage de détails sur les circonstances du décès, notamment la date du décès. Une commission rogatoire avait déjà été ouverte dans le cadre de cette affaire.

Lire aussi :   Garde à vue du mari et d'un ami après la découverte du cadavre d'une femme à Perpignan