Découverte à Limoges : Corps démembré et sans tête d’un homme, deux frères mis en examen

Photo of author

Par Abert

Faits-divers

Deux individus ont été inculpés à Limoges suite à la découverte de restes humains dans des cartons, dans le quartier de Beaubreuil. L’un des suspects a été incarcéré en attendant le procès, tandis que le second a été remis en liberté sous contrôle judiciaire. Le corps de la victime avait été démembré et sa tête reste introuvable.

Macabre découverte à Limoges : deux hommes mis en examen après la découverte d’ossements humains dans un cabanon de jardin

Deux hommes âgés de 54 et 46 ans ont été mis en examen ce jeudi à Limoges (Haute-Vienne) suite à la découverte, le 31 décembre dernier, d’ossements humains dissimulés dans plusieurs cartons, selon un communiqué du parquet. Une femme d’une cinquantaine d’années, propriétaire d’une maison située dans le quartier de Beaubreuil à Limoges, a fait cette macabre découverte le jour de la Saint-Sylvestre. Les cartons contenant les ossements auraient été apportés en avril 2022 par son ex-mari et le frère de celui-ci lors d’un déménagement. La police a été alertée et des constatations ont été réalisées.

La victime serait un homme d’âge moyen, mais sa tête reste introuvable

Suite aux premiers examens réalisés par un médecin légiste, il a été confirmé que les ossements découverts étaient bien humains. Certains d’entre eux présentaient des traces de découpe réalisées avec différents types d’outils tels qu’une scie ou un couteau. Selon le parquet, la victime serait un homme âgé de 40 à 60 ans, mesurant entre 1m78 et 1m85. Le décès aurait eu lieu entre janvier 2021 et avril 2022, mais la tête de la victime demeure introuvable.

Lire aussi :   Acteur Samy Naceri victime d'une tentative de cambriolage à Vincennes

Le 2 janvier, les enquêteurs de la division de la criminalité organisée et spécialisée (DCOS) du service interrégional de police judiciaire ont interpellé l’ancien époux de la propriétaire de la maison, ainsi que son frère. Ils ont été placés en garde à vue. L’ancienne épouse a déclaré aux policiers ne pas connaître la nature des cartons déposés dans le cabanon. Des perquisitions ont permis de découvrir un blouson et un livre traitant de l’anatomie humaine, bien que les mis en cause n’aient pas suivi de formation dans ce domaine.

Une information judiciaire a été ouverte le 4 janvier pour meurtre et recel de cadavre. Les deux frères sont connus des services de police et de justice pour des faits de violence et de délits routiers. Ils contestent toute implication dans cette affaire. L’ancien époux a été mis en examen pour meurtre et placé en détention provisoire, tandis que son frère a été mis en examen pour recel de cadavre et placé sous contrôle judiciaire. Les investigations se poursuivent.