Décès d’un piéton de 19 ans percuté par une voiture de police à Saint-Pierre-des-Corps

Photo of author

Par Abert

Faits-divers

Un tragique accident s’est produit ce samedi matin à Saint-Pierre-des-Corps, près de Tours (Indre-et-Loire). Un homme âgé de 19 ans a malheureusement perdu la vie après avoir été heurté par un véhicule de police. Les premiers éléments indiquent qu’il s’est précipité sur la voiture, alors qu’il était dévêtu.

Un jeune homme décède après avoir été percuté par une voiture de police à Saint-Pierre-des-Corps

Un tragique accident s’est produit ce samedi matin à Saint-Pierre-des-Corps, en Indre-et-Loire, lorsqu’un jeune homme de 19 ans a été mortellement percuté par une voiture de police. Selon les informations rapportées par La Nouvelle République, le drame s’est déroulé vers 7 heures sur l’avenue Jacques-Duclos. D’après les premières constatations effectuées sur la voiture et les témoignages recueillis, il semblerait que le jeune homme se soit jeté sur le véhicule.

La procureure de la République de Tours, Catherine Sorita-Minard, a confirmé ces éléments dans un communiqué. Elle précise que le corps de la victime a heurté le véhicule au niveau du rétroviseur et que le SAMU est intervenu rapidement sur les lieux.

Des troubles psychiques et une consommation de substances suspectées

La victime, originaire de Joué-lès-Tours, était apparemment en proie à des troubles psychiques. À son arrivée sur les lieux de l’accident, le père du jeune homme a informé les secours que son fils était en dépression et perturbé depuis un certain temps. Il aurait quitté le domicile familial ce matin-là en passant par la fenêtre, vêtu seulement d’un caleçon. Peu avant l’accident, un témoin avait alerté les autorités en signalant la présence d’un homme nu hurlant dans la rue. La procureure indique également que la consommation de substances, tels que des stupéfiants et du protoxyde d’azote (gaz hilarant), est évoquée.

Lire aussi :   Enquête ouverte sur la disparition de Théo, un salarié d’Airbus de 21 ans à Saint-Nazaire

Une enquête en flagrance a été ouverte pour homicide involontaire par conducteur. Les autorités ont confié les investigations à la direction départementale de la sécurité publique d’Indre-et-Loire et à l’antenne de police judiciaire de Tours. Le père de la victime et trois témoins ont été interrogés par les policiers. Ils ont tous fait mention des troubles psychiques dont souffrait le jeune homme depuis un certain temps, notamment des manifestations paranoïaques. D’autres membres de la famille seront entendus mardi.

La policière impliquée affirme ne pas avoir pu éviter le choc

La policière qui conduisait le véhicule au moment du drame a été extrêmement choquée et a été prise en charge à l’hôpital. Les tests de dépistage ont révélé qu’elle n’avait pas consommé d’alcool au moment de l’accident. Elle a été interrogée par les enquêteurs, et selon la magistrate, elle affirme n’avoir pas vu la personne et n’avoir pas pu éviter la collision. Cette version est confirmée par les autres fonctionnaires présents dans le véhicule.

Les images des caméras de vidéoprotection sont actuellement analysées par les policiers et semblent corroborer les faits tels qu’ils ont été relatés par les témoins. Une autopsie sera pratiquée mardi afin de déterminer si le jeune homme était sous l’influence de substances stupéfiantes ou d’alcool.