Décès d’un militaire français lors d’un entraînement opérationnel suite à un accident

Photo of author

Par Abert

Faits-divers

Un soldat du 35e Régiment d’Artillerie Parachutiste (RAP) est malheureusement décédé le vendredi 1er décembre, suite à des blessures causées lors d’un accident survenu lors d’une séance d’entraînement.

Décès d’un militaire du 35e RAP suite à un accident

Un militaire appartenant au 35e régiment d’artillerie parachutiste a malheureusement perdu la vie le vendredi 1er décembre à la suite de blessures causées par un accident. Le brigadier-chef Hervé Servius, après une hospitalisation prolongée, n’a pas survécu à l’accident survenu lors d’un entraînement opérationnel.

Le ministre des Armées, Sébastien Lecornu, a exprimé sa tristesse suite à cette tragédie sur le réseau social X. Il a adressé ses sincères condoléances et son soutien à la famille et aux frères d’armes du défunt.

Hommages rendus au brigadier-chef Hervé Servius

Le 35e régiment d’artillerie parachutiste a rendu un vibrant hommage à Hervé Servius, le qualifiant de « courageux artilleur parachutiste ». Le chef de corps de la 35e RAP a également exprimé ses sincères condoléances à la famille du défunt ainsi qu’à tous ses camarades.

La Marine nationale a également adressé ses condoléances à la famille et aux proches du brigadier-chef Hervé Servius.

Le 35e régiment d’artillerie parachutiste, créé en 1873, est spécialisé dans l’artillerie parachutiste et l’intégration des feux de toutes natures. Basé à Tarbes, dans les Hautes-Pyrénées, il joue un rôle primordial dans ce domaine.

Lire aussi :   Adolescent de 17 ans interpellé à Marseille pour viol présumé de deux filles de 9 et 14 ans.