Couple marseillais secourt homme agressé par une dizaine de personnes

Photo of author

Par Abert

Faits-divers

Un individu a été victime d’une agression violente et a été sévèrement battu par un groupe d’une dizaine de personnes dans la cité des Rosiers à Marseille (14e) en fin de journée ce jeudi. Il a réussi à s’échapper et s’est réfugié dans la résidence d’un couple qui a immédiatement appelé les secours.

Un homme agressé trouve refuge dans la maison d’un couple à Marseille

Un homme a été agressé par un groupe d’une dizaine de personnes dans la cité des Rosiers à Marseille (14e). Blessé, il s’est réfugié dans la maison d’un couple, où il a été conduit à l’hôpital par les marins-pompiers, selon les informations obtenues par Abertzale.

Un couple a été surpris par la visite d’un homme ensanglanté jeudi en fin d’après-midi, peu avant 18 heures. L’homme, dont la porte était ouverte, s’est réfugié chez eux. Dans un premier temps, les habitants ont été effrayés, mais ils ont rapidement compris que cet homme avait été victime d’une violente agression. Ils ont immédiatement alerté les secours et la police.

Une violente agression avec coups de bâton

Interrogé par les policiers, l’homme a raconté qu’il se trouvait dans la cité des Rosiers lorsqu’une dizaine de personnes l’ont poursuivi et agressé. « Il a été roué de coups et affirme avoir été frappé à coups de bâton. Il présentait notamment une plaie à la tête et des hématomes sur tout le corps », a déclaré une source proche de l’affaire. La victime aurait réussi à s’enfuir en courant jusqu’à se mettre à l’abri dans la maison de la rue Louis-Merlino, selon son récit.

Lire aussi :   Agression d'un policier par une quinzaine de personnes lors d'une intervention à Aulnay-sous-Bois

Heureusement, le pronostic vital de l’homme n’est pas engagé. Une fois son état de santé le permettant, il sera interrogé plus en détail par les policiers. Une enquête a été ouverte pour éclaircir les circonstances de cette agression. Les policiers étudieront notamment la piste d’un différend ou d’un règlement de comptes lié à un trafic de stupéfiants.