Coup de filet des policiers à Nîmes : plusieurs interpellations suite au meurtre du petit Fayed

Photo of author

Par Abert

Faits-divers

Une opération policière a débuté ce matin dans le cadre de l’enquête sur le meurtre du jeune Fayed, âgé de 10 ans, à Nîmes en août dernier. Les autorités ont arrêté plusieurs suspects qui ont ensuite été placés en garde à vue.

Plusieurs suspects interpellés dans l’enquête sur le meurtre du petit Fayed à Nîmes

Ce lundi matin, plusieurs individus ont été arrêtés à Nîmes (Gard) dans le cadre de l’enquête sur le meurtre de Fayed, âgé de 10 ans, survenu lors de la nuit du 21 au 22 août dernier dans le quartier de Pissevin. Cette information a été confirmée par le parquet de Marseille, suite à une publication du Parisien. Selon une source proche de l’affaire, au moins cinq personnes ont été placées en garde à vue.

Cette opération policière, menée par la police judiciaire ainsi que les brigades de recherches et d’intervention (BRI) Nationale de Montpellier et Marseille, s’inscrit dans le cadre d’une information judiciaire ouverte pour homicide volontaire en bande organisée. Le dossier a été confié à la juridiction interrégionale spécialisée de Marseille (JIRS).

Des victimes collatérales dans cette affaire

Fayed, âgé de 10 ans, a été abattu par balles alors qu’il se trouvait dans une voiture avec son oncle de 28 ans. Ce dernier a été gravement blessé. Originaires de Mayotte, ils sont considérés comme des victimes collatérales, étant au « mauvais endroit au mauvais moment », selon les propos de la procureure de la République de Nîmes. Leur véhicule a été pris pour cible par un tireur armé d’une Kalachnikov, comme l’a révélé Abertzale. Cette fusillade, survenue lors d’un règlement de comptes lié au trafic de drogue, a été marquée par de multiples tirs cette nuit-là.

Lire aussi :   Un jeune homme grièvement blessé à Marseille lors d'un différend avec un automobiliste qui dégénère

Par ailleurs, un jeune homme de 18 ans a été tué par balle à proximité du lieu du drame, 48 heures plus tard.

Plus d’informations à venir.