Corruption à Marseille : Propos de 4500€ en liquide pour corrompre un policier arrêté sur une moto volée

Photo of author

Par Abert

Faits-divers

Un individu à moto, qui avait précédemment refusé de s’arrêter lors d’un contrôle, a été appréhendé par les forces de l’ordre. Il était en possession d’un deux-roues signalé comme volé et avait sur lui une somme de près de 9000 euros en espèces. Il est soupçonné d’avoir proposé la moitié de cette somme à un policier afin qu’elle soit retirée de l’enquête.

Un homme de 31 ans refuse d’obtempérer à la police à Marseille

Un homme de 31 ans a été arrêté à Marseille dans la nuit de jeudi à vendredi après avoir refusé d’obtempérer aux policiers. Circulant à moto, il a été interpellé peu après les faits. Lors de son arrestation, les policiers ont découvert qu’il transportait plusieurs milliers d’euros en liquide et que sa moto était signalée volée, selon les informations recueillies par Abertzale.

Une fuite suivie d’une interception

Aux alentours de 1 heure du matin, une patrouille de police a décidé de procéder au contrôle d’un homme à moto sur l’avenue Gaston-Bosc, dans le 9e arrondissement. Cependant, le conducteur a refusé de se conformer à l’arrêt des policiers et a pris la fuite. Les forces de l’ordre ont alors entrepris des recherches et ont finalement réussi à retrouver la trace du suspect, parvenant à l’intercepter et à l’interpeller.

Lors des vérifications, les policiers ont constaté que la moto, une puissante BMW, avait été volée quelques jours auparavant. De plus, il a été révélé que le conducteur n’était pas en possession d’un permis de conduire valide. Ces éléments ont ajouté des charges à l’enquête en cours visant le trentenaire.

Lire aussi :   Un jeune homme enlevé en pleine rue à Rezé est sauvé deux heures plus tard par les policiers de la BAC.

Durant la fouille effectuée au commissariat, le policier en charge de cette mesure a fait une découverte surprenante : près de 9000 euros en numéraire étaient dissimulés sur le suspect. Une source proche de l’affaire a déclaré que l’homme avait proposé la moitié de cette somme au fonctionnaire afin qu’il cache l’argent et évite ainsi d’apparaître dans la procédure. Cette tentative de corruption a été ajoutée aux charges retenues contre le suspect. La corruption active est un délit passible de dix ans d’emprisonnement et d’une amende d’un million d’euros selon le code pénal. Un officier de police du département a noté que cette manœuvre visait à empêcher les enquêteurs de déterminer l’origine de l’argent, qui pourrait être liée à un blanchiment ou à un trafic, et pourrait potentiellement conduire à d’autres découvertes.

Le suspect a été placé en garde à vue et une enquête a été ouverte afin de faire la lumière sur les activités illicites de cet homme.