Cinq policiers blessés à Villeurbanne lors d’un refus d’obtempérer, le chauffard sans permis arrêté

Photo of author

Par Abert

Faits-divers

Dans la nuit de vendredi à samedi à Villeurbanne (Rhône), cinq policiers ont été blessés lorsqu’un conducteur récalcitrant a refusé de se conformer aux ordres et a percuté trois véhicules de police. Deux policiers ont été blessés de manière grave.

Accident violent à Villeurbanne : cinq policiers blessés après une course-poursuite avec un chauffard

Dans la nuit de vendredi à samedi, un chauffard au volant d’une voiture volée a provoqué un accident à Villeurbanne, près de Lyon (Rhône). Refusant d’obtempérer, il a percuté trois véhicules de police, blessant cinq policiers âgés de 20 à 47 ans. Deux d’entre eux ont été sérieusement blessés, tandis que quatre autres se sont plaints de douleurs suite aux collisions. Le conducteur et son passager ont été arrêtés et placés en garde à vue.

Une course-poursuite mouvementée

Tout a commencé lorsque les policiers ont repéré un automobiliste roulant à grande vitesse sur le boulevard périphérique vers 2 heures du matin. La voiture était signalée comme volée, ce qui a incité les policiers à intervenir en demandant au conducteur de s’arrêter. Cependant, l’homme a refusé d’obtempérer et a accéléré. Plus loin, il a percuté violemment une première voiture de police sérigraphiée.

Une course-poursuite s’est ensuivie et une alerte a été lancée sur les ondes de la police. D’autres patrouilles se sont rapprochées pour tenter d’arrêter le fuyard. Sur l’avenue du Général-Leclerc à Villeurbanne, le chauffard n’a pas hésité à percuter violemment une autre voiture de police qui arrivait en sens inverse. Le véhicule sérigraphié a été projeté sur un second véhicule qui se trouvait derrière lui.

Le chauffard et son passager, légèrement blessés, ont été immédiatement arrêtés. Le conducteur, âgé de 21 ans, est déjà connu des services de police et conduisait sans permis. Son passager est âgé de 19 ans. Du côté des policiers, l’un d’entre eux, qui est un réserviste, souffre d’une rupture ligamentaire du poignet et devra subir une opération ce week-end. Un autre policier a une entorse cervicale, tandis que les trois autres sont moins gravement touchés.

Lire aussi :   Adolescent de 14 ans poignardé à mort dans une station de métro à Saint-Denis

Réactions des syndicats de police

Les syndicats de police ont vivement réagi à cet incident. Fabien Vanhemelryck, secrétaire général du syndicat Alliance Police Nationale, a dénoncé sur les réseaux sociaux « la terrible violence de cette agression caractéristique d’une impunité totalement décomplexée ». Il a également réclamé que « la main de la Justice ne tremble pas dans cette affaire ».

Linda Kebbab, secrétaire nationale du syndicat Unité SGP Police FO, a également exprimé son soutien aux policiers blessés, dénonçant « la complaisance permanente de la société avec les plus violents ».

La préfète de la région Auvergne-Rhône-Alpes et du Rhône, Fabienne Buccio, a également apporté son soutien aux policiers blessés, déplorant « un nouveau refus d’obtempérer les mettant gravement en danger ».

Une enquête a été ouverte et confiée au commissariat de Villeurbanne pour faire la lumière sur cet accident.