Choc frontal mortel entre deux voitures dans les Yvelines : quatre membres d’une même famille décédés

Photo of author

Par Abert

Faits-divers

Une enquête a été ouverte suite à un accident tragique dans les Yvelines, où quatre membres d’une famille ont perdu la vie et un jeune homme a été gravement blessé sur la D307 à Bailly durant la nuit de vendredi à samedi.

Un tragique accident de la route fait quatre morts et un blessé grave dans les Yvelines

Un terrible accident de la route s’est produit dans la nuit de vendredi à samedi sur la D307, à hauteur de Bailly, dans les Yvelines. Malheureusement, cet incident a entraîné la mort de quatre personnes et a laissé une autre grièvement blessée. Les victimes décédées sont un couple âgé de 62 et 71 ans, leur fille âgée de 32 ans, ainsi qu’un ami de la famille âgé de 34 ans. Tous se trouvaient à bord d’un Renault Espace. Le conducteur de la Peugeot 206, un étudiant de 22 ans, a été gravement blessé et est actuellement hospitalisé à l’hôpital d’instruction des Armées Percy, à Clamart (Hauts-de-Seine).

Les circonstances exactes de l’accident encore à déterminer

L’accident s’est produit aux alentours de 00h30 lorsqu’il semblerait que le jeune conducteur de la Peugeot 206, circulant en direction de Versailles, a perdu le contrôle de son véhicule pour une raison encore inconnue. La voiture a dépassé un parapet en béton avant de percuter le Renault Espace. Ensuite, la Peugeot 206 a également heurté une autre voiture dans laquelle se trouvaient une mère de 34 ans et ses deux enfants âgés de 24 et 36 mois, qui heureusement sont indemnes.

Les secours, composés de pompiers, de gendarmes et de médecins du SMUR, sont rapidement intervenus sur les lieux. Malheureusement, ils n’ont pu que constater le décès des quatre occupants du Renault Espace. La famille témoin de l’accident, composée de la mère et des deux enfants, a été prise en charge en état de choc, mais a pu regagner son domicile.

Lire aussi :   Adolescent de 15 ans tué «dans des circonstances violentes» à Ézanville

L’intervention des secours a duré jusqu’à environ 05h20, mobilisant quatre ambulances, un véhicule infirmier, deux véhicules de secours routier et un fourgon incendie. Une cellule psychologique a été mise en place pour soutenir les pompiers ayant participé à l’opération de désincarcération des victimes et à l’assistance des personnes impliquées.

La gendarmerie et la police municipale ont également été mobilisées sur les lieux. Une enquête a été ouverte afin de déterminer les causes précises de l’accident. Selon les premières indications, la vitesse pourrait être un facteur contributif à cette collision mortelle, mais les investigations se poursuivent pour confirmer ou infirmer cette hypothèse.