Chauffard blessé par un policier qui ouvre le feu après un refus d’obtempérer à Tourcoing

Photo of author

Par Abert

Faits-divers

Un individu au volant d’un véhicule a refusé de se conformer aux instructions des policiers de la CRS 56 à Tourcoing (Nord) hier soir. Le suspect aurait intentionnellement foncé sur un agent de police, ce qui a amené l’un de ses collègues à tirer trois fois, blessant le conducteur qui a ensuite perdu le contrôle de sa voiture un peu plus loin.

Un chauffard blessé par balle après un refus d’obtempérer à Tourcoing

Un incident violent s’est produit jeudi soir à Tourcoing (Nord) lorsqu’un chauffard a refusé d’obtempérer à des CRS lors d’un contrôle routier. Selon les informations fournies par une source proche de l’affaire, le suspect aurait foncé sur un policier, ce qui a conduit un autre policier à ouvrir le feu. Le chauffard a été blessé par balle mais son pronostic vital n’est pas engagé. Son passager a également été interpellé.

Trois véhicules en stationnement percutés lors de la fuite

L’incident s’est déroulé peu avant 22 heures sur la chaussée Watt, à l’ouest de la ville. Lorsque les policiers en pleine opération de contrôle ont ordonné à l’automobiliste de s’arrêter, celui-ci a refusé d’obéir et a accéléré, fonçant sur l’un des fonctionnaires. Heureusement, ce dernier a pu se mettre à l’abri juste à temps pour éviter d’être renversé. Un de ses collègues a alors tiré trois fois pour stopper le chauffard.

Les policiers de la CRS 56 de Montpellier ont poursuivi le suspect qui a finalement fait une sortie de route un peu plus loin, percutant violemment trois véhicules en stationnement de type Fiat Doblò. Malgré une blessure à la cuisse, le chauffard a tenté de s’enfuir à pied mais a été rattrapé et interpellé. Son passager a également été blessé en percutant le pare-brise lors de la collision. Les deux hommes sont en garde à vue différée et seront interrogés par les enquêteurs dès que leur état de santé le permettra.

Lire aussi :   Poignardé à mort près d'un lycée à Montpellier : Un adolescent de 16 ans, six suspects en garde à vue

Deux enquêtes ont été ouvertes suite à cet incident. La première concerne les actes reprochés au chauffard, tandis que la seconde, confiée à l’inspection générale de la police nationale (IGPN), permettra de déterminer les circonstances de l’usage de l’arme par le fonctionnaire de police et de vérifier si celui-ci a agi conformément aux règles en vigueur.