Bus lyonnais caillassé, coach de l’OL blessé, match annulé lors de OM – OL

La rencontre de Ligue 1 entre l’Olympique de Marseille et l’Olympique Lyonnais, qui devait avoir lieu ce dimanche à l’Orange Vélodrome, a été repoussée suite à une blessure causée par un projectile à l’entraîneur lyonnais Fabio Grosso et à son adjoint. La Ligue de Football Professionnel (LFP) a décidé d’annuler le match, qui sera reprogrammé ultérieurement.

Le match OM-OL annulé après l’attaque du bus lyonnais

Le match de Ligue 1 entre l’Olympique de Marseille (OM) et l’Olympique Lyonnais (OL), prévu au stade Orange Vélodrome de Marseille ce dimanche soir, a été annulé et reporté. L’entraîneur lyonnais, Fabio Grosso, et son adjoint ont été blessés par un projectile qui a fait exploser une vitre du bus de l’OL alors qu’ils arrivaient au stade peu avant 19 heures.

Fabio Grosso a subi une blessure au visage nécessitant plusieurs points de suture. En réaction à cette agression, la Ligue de football professionnel (LFP) a décidé d’annuler le match, qui se disputera à une date ultérieure.

Les réactions des protagonistes

Lors d’une conférence de presse, l’arbitre de la rencontre, François Letexier, a déclaré : « Une réunion de crise a eu lieu, elle a permis de prendre l’avis des parties prenantes à la suite des constatations des blessures des membres du staff lyonnais. L’OL ne souhaitait pas que la rencontre ait lieu. S’agissant de la décision de l’OL et du protocole que la Ligue a établi en la matière, la décision a été prise de ne pas débuter la rencontre. Elle n’aura pas lieu, la décision est désormais actée. Des rapports seront établis aux autorités compétentes pour décider de la suite des événements. »

Lire aussi :   Enquête pour «assassinat» ouverte après la découverte de deux corps calcinés présentant des impacts de balles en Isère

Le président de l’OL, John Textor, a affirmé que ses joueurs souhaitaient malgré tout disputer le match, mais qu’ils soutenaient la décision de l’arbitre. Il a déclaré : « Je n’ai pas demandé à annuler la rencontre. La Ligue nous a fait savoir qu’elle allait parler à l’équipe. Notre équipe, notre capitaine qui a été incroyable dans le vestiaire, voulait jouer, on était prêts à jouer. La décision n’était pas dépendante de nous car c’est arrivé en dehors du stade. Ce n’est pas comme ça que devrait se jouer le football. »

Pablo Longoria, le président de l’OM, a vivement condamné l’agression et la décision d’annuler le match : « C’est complètement inadmissible. C’est quelque chose qui ne peut plus arriver maintenant dans le football. Que des inconscients, que des inconscients. Gâcher une fête, avec le stade plein, à 65 000 spectateurs. Même si c’est en dehors du stade, c’est inadmissible. Je suis en colère, je suis vraiment consterné de la situation. »

Une enquête judiciaire en cours

Une vidéo amateur diffusée sur les réseaux sociaux montre également un bus de supporters lyonnais, qui arrivait vers le stade, être attaqué par un groupe d’individus, malgré la présence de forces de police.

Le parquet de Marseille ne s’est pas encore exprimé suite à ces violences. Plusieurs enquêtes judiciaires devraient être ouvertes pour faire la lumière sur ces événements.