Attaque d’un molosse à Bondy : un policier ouvre le feu lors d’une patrouille

Photo of author

Par Abert

Faits-divers

Lors d’une patrouille à Bondy ce mardi soir, un chien a attaqué les policiers municipaux. Pour se protéger, l’un des policiers a fait usage de son propre chien tandis qu’un autre agent a été contraint de tirer pour faire fuir l’animal. Le propriétaire du chien s’est rapidement échappé.

Un molosse attaque un chien des policiers municipaux à Bondy

Des policiers municipaux ont été confrontés à une situation dangereuse lors de leur patrouille pédestre à Bondy, en Seine-Saint-Denis, ce mardi soir. Un molosse s’est dirigé vers eux et a finalement attaqué l’un des chiens des forces de l’ordre. Pour faire fuir l’animal, l’un des fonctionnaires a dû ouvrir le feu, selon les informations obtenues par Abertzale.

Les détails de l’incident et les suites de l’enquête

Les fonctionnaires se trouvaient sur la place Georges-Lyssandre vers 21 heures lorsque l’incident s’est produit. Soudainement, ils ont vu arriver un chien de type American Staffordshire terrier, sans muselière, qui se dirigeait rapidement vers eux. L’un des agents, qui était maître-chien, a tenté d’arrêter le molosse en utilisant son propre chien. Malheureusement, le molosse a mordu le chien policier au niveau de son harnais. Face à cette agression persistante, l’un des fonctionnaires a été contraint d’ouvrir le feu en direction du chien pour le faire fuir, sans que l’on sache s’il a été touché.

Après l’incident, l’American Staffordshire a fait demi-tour et a rejoint son maître qui l’attendait à une centaine de mètres. Le suspect et son chien ont réussi à prendre la fuite et n’ont pas pu être rattrapés par les policiers. Les enquêteurs du commissariat de Bondy ont récupéré l’étui correspondant au coup de feu et ont mené des investigations sur les lieux de l’incident. Heureusement, personne n’a été blessé, mais une enquête a été ouverte pour faire la lumière sur cette affaire.

Lire aussi :   Tirs dans le quartier de l'Alma à Grenoble : Un homme blessé par balle

Il convient de rappeler que les chiens de race American Staffordshire terrier sont classés en catégorie 1 (chien d’attaque) ou 2 (chien de défense) en fonction de leur inscription au Livre des origines français (LOF). Leur détention nécessite donc un permis spécifique, délivré par la mairie de la commune de résidence du propriétaire. Ce document est soumis à plusieurs conditions, dont la réalisation préalable d’une formation de 7 heures, comme l’explique le site du ministère de l’Agriculture.