Attaque au couteau dans un centre commercial d’Amboise : Un couple de septuagénaires agressé

Photo of author

Par Abert

Faits-divers

Samedi après-midi, un couple de personnes âgées a été victime d’une agression à l’arme blanche dans la cafétéria d’un centre commercial à Amboise. L’agresseur, un homme de 54 ans muni d’un couteau de boucher, a été rapidement maîtrisé et appréhendé. L’enquête a été requalifiée en tentative d’assassinat par le parquet de Tours.

Violente agression à la cafétéria d’un centre commercial à Amboise

Samedi après-midi, un homme et une femme âgés de 78 et 73 ans ont été violemment agressés à l’arme blanche à la cafétéria du centre commercial Leclerc à Amboise, dans le département d’Indre-et-Loire. L’agresseur, un homme de 54 ans, a été rapidement maîtrisé par les employés du restaurant ainsi que par les vigiles avant d’être interpellé. Il a été placé en garde à vue, selon les informations fournies par le parquet de Tours, confirmant une information de La Nouvelle République.

Les faits se sont produits aux alentours de 15 heures. L’agresseur a poignardé l’une des victimes à la tête et au thorax, tandis que la seconde a été blessée au cou et au thorax. Les deux victimes ont été prises en charge par les secours et évacuées à l’hôpital de Tours. L’une d’entre elles se trouvait en danger de mort, mais son pronostic vital n’est plus engagé ce dimanche. Les deux victimes ont été opérées.

Garde à vue prolongée pour l’agresseur

La procureure de la République de Tours, Catherine Sorita-Minard, a précisé que l’agresseur avait été neutralisé par un employé du restaurant, puis par les vigiles. Ce dernier, qui connaissait les victimes, a été transporté à l’hôpital Trousseau de Tours. Après un examen médical, il a été jugé apte à être placé en garde à vue. Cette mesure a été prolongée ce dimanche et l’homme sera déféré ce lundi en vue de sa mise en examen.

Lire aussi :   Aide à domicile vole la carte bancaire d'une femme de 92 ans à La Ciotat pour retirer de l'argent

L’enquête, initialement ouverte pour « tentative de meurtre », a été requalifiée en « tentative d’assassinat » par le parquet, qui estime que l’agresseur a prémédité son acte.

Un différend avec les victimes ?

Le suspect, né en 1969 au Maroc et de nationalité marocaine, reconnaît les faits mais fournit des explications peu claires quant à ses motivations. Il semblerait qu’il existe un différend entre lui et les victimes. De plus, il n’était apparemment pas sous l’influence de l’alcool au moment des faits et présente des antécédents psychiatriques, selon la magistrate. Par ailleurs, le suspect est déjà connu des services judiciaires pour des infractions routières et était sous contrôle judiciaire depuis octobre dernier pour des menaces envers son ex-compagne, décidé par le parquet de Tours.

L’enquête est actuellement menée par les gendarmes de la brigade de recherche d’Amboise, en collaboration avec leurs collègues de la brigade d’Amboise.