Attaque à l’arme blanche à la gare de Lyon à Paris : trois blessés, l’agresseur interpellé – ce que l’on sait.

Photo of author

Par Abert

Faits-divers

Ce matin, à la gare de Lyon à Paris, un individu muni d’un couteau et d’un marteau a blessé trois personnes. Heureusement, l’agresseur a été rapidement arrêté et placé en garde à vue. Une expertise de son comportement sera réalisée afin d’en apprendre davantage sur les circonstances de cette attaque.

Attaque à la gare de Lyon : un homme armé blesse trois personnes avant d’être interpellé

Ce samedi matin vers 07h50, un individu muni d’un couteau et d’un marteau a attaqué plusieurs personnes à la gare de Lyon à Paris (XIIe). L’assaillant a été interpellé et les victimes ont été évacuées à l’hôpital. Trois blessés sont à déplorer, mais leur pronostic vital n’est pas engagé. L’une des victimes a été blessée à l’abdomen, la seconde présente une plaie au niveau de la mâchoire et du poignet. Quant à la troisième victime, il s’agit de l’agent de sécurité qui a réussi à stopper l’agresseur. Celui-ci est légèrement blessé et en état de choc.

L’agresseur, âgé de 32 ans et de nationalité malienne, a été placé en garde à vue. Il était en possession d’un titre de séjour italien, mais les autorités italiennes vont vérifier ces informations. Les premiers éléments indiquent que l’individu souffre de troubles psychiatriques. Il n’a pas proféré de mots lors de l’attaque.

Le profil du suspect sera également analysé par les services de renseignement. Il pourrait être un sans domicile fixe. Une enquête a été ouverte pour « tentative d’assassinat » et confiée au 2e district de police judiciaire (DPJ). À ce stade, le parquet national antiterroriste (PNAT) ne s’est pas saisi du dossier. Les enquêteurs sont toujours sur place pour effectuer les constatations.

Lire aussi :   15 personnes en garde à vue près du marché de Rungis pour "entrave à la circulation" suite à la colère des agriculteurs

Intervention rapide des forces de l’ordre et des passants

Les faits se sont déroulés au niveau du Hall 3 de la gare. Outre l’agent de sécurité qui a arrêté l’agresseur, plusieurs passants se sont également interposés. Les policiers de la brigade des réseaux franciliens (BRF) et les agents de la sûreté ferroviaire de la SNCF (SUGE) sont rapidement intervenus sur les lieux. Le préfet de police, Laurent Nuñez, s’est rendu sur place.

Le syndicat FO du Groupe de protection et de sécurité des réseaux (GPSR) de la RATP a publié une photo montrant les armes utilisées par l’agresseur. Les services de secours ont pris en charge les victimes et les ont conduites à l’hôpital.

Le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, a réagi sur le réseau social X en saluant l’intervention des policiers et en souhaitant un prompt rétablissement aux blessés. Linda Kebbab, déléguée nationale du syndicat Unité SGP Police FO, a également salué le travail des forces de l’ordre dans cette affaire.