Appel à témoins lancé pour retrouver un détenu évadé de la prison d’Angers

Un individu âgé de 23 ans s’est échappé de la prison d’Angers (Maine-et-Loire) aujourd’hui. Le parquet de Libourne a publié un appel à témoins afin de retrouver le fugitif, qui aurait été repéré dans le nord de la Gironde.

Un détenu de 23 ans s’évade de la prison d’Angers et est activement recherché en Gironde

Un jeune détenu âgé de 23 ans s’est échappé de la prison d’Angers, située dans le département du Maine-et-Loire, jeudi en fin de journée. Les autorités ont lancé un appel à témoins ce vendredi via le parquet de Libourne afin de retrouver le fugitif.

Les informations concernant l’identité du détenu n’ont pas été divulguées par les autorités, mais il est suspecté de se trouver dans le nord de la Gironde. Ce jeune homme, décrit comme ayant les cheveux bruns et les yeux noirs, a été aperçu pour la dernière fois dans la matinée à Pugnac. Selon le procureur de la République de Libourne, Lois Raschel, cité par France 3 : « On sait que son ancienne compagne habite dans la région et comme il a proféré un certain nombre de menaces à son encontre, on pense qu’il est venu la retrouver ».

Les recherches sont intensifiées en raison de la nature inquiétante des menaces proférées par le fugitif, d’après une source proche de l’enquête mentionnée par nos confrères.

Il aurait réussi à démonter les barreaux de sa cellule

Le procureur de la république d’Angers, Eric Bouillard, a souligné que le détenu avait été hospitalisé au Cesame (Centre de santé mentale d’Angers) où les conditions de sécurité sont moins strictes. L’homme aurait réussi à démonter les barreaux de sa chambre carcérale. Il purgeait actuellement deux peines pour vols aggravés, comme l’a précisé Ouest France.

Lire aussi :   Tirs dans le quartier de l'Alma à Grenoble : Un homme blessé par balle

Si vous disposez d’informations susceptibles d’aider les enquêteurs ou si vous apercevez le jeune homme, il est essentiel de contacter le « 17 ». Le procureur de Libourne a également rappelé l’importance de la prudence en déclarant : « Il convient de ne pas intervenir et de solliciter l’intervention des forces de l’ordre ». L’enquête est menée par la gendarmerie de Blaye, située en Gironde.