Alertes à la bombe dans les aéroports de Bordeaux, Montpellier et Lille

Photo of author

Par Abert

Faits-divers

Ce jeudi, des alertes à la bombe ont de nouveau provoqué l’évacuation de plusieurs aéroports français, entraînant des perturbations dans les vols. Les ministres des Transports et de la Justice ont réagi en annonçant le dépôt de plaintes.

Evacuations massives dans les aéroports français suite à des alertes à la bombe

De nouvelles évacuations ont eu lieu ce jeudi dans plusieurs aéroports à travers la France, suite à des alertes à la bombe. L’aéroport de Bordeaux-Mérignac a été complètement évacué pendant près de trois heures, le temps que les démineurs effectuent des vérifications pour lever tout doute.

Les aéroports de Montpellier, Nantes-Atlantique, Lille-Lesquin, Beauvais et Nice ont également été évacués pour les mêmes raisons. Heureusement, toutes les opérations de vérifications ont été terminées et les aéroports ont pu reprendre une activité normale.

Des plaintes déposées pour chaque menace

Des incidents similaires se sont produits la veille, mercredi. Le ministre des Transports, Clément Beaune, a réagi en déclarant sur le réseau social X : « 17 aéroports menacés. 15 aéroports évacués. 130 vols annulés. De très nombreux retards. » Il a souligné que ces fausses alertes ne sont pas des blagues inoffensives mais des délits, et que des plaintes ont été déposées pour chaque menace.

Le ministre de la Justice, Éric Dupond-Moretti, a également commenté cette situation en déclarant : « Ces fausses alertes ne sont pas des mauvaises blagues. Elles sont des délits. Elles seront sanctionnées. » Il a promis que les responsables de ces fausses alertes, qu’il a qualifiés de « petits guignols », seront retrouvés et punis.

Lire aussi :   Un piéton tué volontairement : conducteur écroué en Meurthe-et-Moselle