Alerte rouge à La Réunion avant l’arrivée imminente du cyclone Belal

Photo of author

Par Abert

Faits-divers

En raison de l’arrivée imminente du cyclone tropical Belal, l’île de La Réunion est en alerte rouge cyclonique. Afin de faire face à cette menace, des mesures exceptionnelles sont mises en place, notamment le confinement strict de la population, la fermeture des routes et de l’aéroport. Les autorités appellent à une grande vigilance et à se préparer face à des conditions météorologiques potentiellement historiques.

La Réunion en alerte rouge cyclonique avec l’approche du cyclone Belal

L’île de La Réunion est actuellement confrontée à une grave menace climatique avec l’arrivée imminente du cyclone tropical intense Belal. Depuis samedi dernier, l’île est en état d’alerte orange cyclonique, mais cette mesure a été renforcée avec le passage en alerte rouge à partir de 20 heures ce dimanche, selon les informations du préfet Jérôme Filippini. Cette décision met en évidence la gravité de la situation.

Des mesures strictes de confinement et de sécurité mises en place

La population réunionnaise, estimée à environ 870 000 habitants, est fermement invitée à rester à l’abri, avec la mise en place de mesures strictes de confinement. Le préfet Filippini a précisé que cette alerte rouge pourrait durer probablement jusqu’à mardi matin, soulignant ainsi l’importance de respecter ces consignes. En plus de cela, il a ordonné la fermeture de la route du Littoral dans le sens ouest/nord dès 13 heures, ainsi qu’une interdiction de circulation pour les deux roues dans le sens nord/ouest.

Le ministre de l’Intérieur et des Outre-mer, Gérald Darmanin, ainsi que la présidente du conseil régional de La Réunion, Huguette Bello, ont exprimé leur inquiétude sur les réseaux sociaux, en appelant les habitants à la plus grande prudence et à éviter toute sortie inutile. Le président Emmanuel Macron a également pris la parole sur le réseau social X pour inciter les Réunionnais à la prudence.

Lire aussi :   Homme radicalisé mis en examen et écroué pour projet d'attaque contre église

Selon les prévisions de Météo-France, le cyclone Belal se trouvait dimanche matin à moins de 300 kilomètres au nord/nord-ouest des côtes de La Réunion, avec des vents pouvant dépasser les 200 kilomètres à l’heure sur le littoral et atteindre 250 kilomètres à l’heure ou plus dans les hauteurs de l’île. Sébastien Langlade, de Météo-France Réunion, a averti que Belal pourrait être un cyclone historique pour l’île, tant par son intensité que par les dégâts potentiels. En prévision de l’impact de Belal, l’aéroport La Réunion Roland-Garros a annoncé sa fermeture à partir de 16 heures dimanche, avec l’annulation de tous les vols pour la journée de lundi.

La Réunion se prépare donc à affronter un événement potentiellement dévastateur, étant donné que l’île n’a pas connu de cyclone intense depuis le passage de Bejisa en 2014. Le préfet souligne que la situation actuelle est sans doute encore plus grave que ce qui était prévu, en faisant référence à Jenny en 1962. Les autorités ont mis en place des mesures de sécurité, demandant aux habitants de vérifier la sûreté de leurs domiciles ou de trouver un abri sûr ailleurs, et de se tenir informés de l’évolution de la situation. Des centres d’hébergement d’urgence ont été mis en place dans chaque commune de l’île pour accueillir ceux qui ne disposent pas d’un abri sûr. Il est également fortement recommandé de ne pas s’approcher des zones côtières en raison des risques de vagues et de montée des eaux.

Sur le terrain, les autorités sont mobilisées pour assurer la sécurité de la population. La gendarmerie a dû intervenir dimanche après-midi au port de pêche de La Possession pour évacuer les curieux, malgré l’interdiction communale, face à une houle impressionnante. Plusieurs routes de l’île sont déjà inondées, notamment dans l’ouest et le sud, en raison des fortes précipitations des dernières heures.

Lire aussi :   Homme de 37 ans tué dans une rixe à Beauzelle, près de Toulouse