Agression violente d’un professeur à Reims : quatre élèves en garde à vue, le professeur blessé

Photo of author

Par Abert

Faits-divers

Quatre élèves du lycée professionnel Joliot-Curie de Reims ont été interpellés ce vendredi après avoir violemment agressé un professeur qui intervenait pour séparer deux adolescentes en pleine bagarre. Les quatre élèves ont été placés en garde à vue.

Violences au lycée professionnel Joliot-Curie de Reims : un enseignant agressé lors d’une bagarre entre adolescentes

Deux adolescentes se sont battues violemment dans la cour du lycée professionnel Joliot-Curie de Reims ce vendredi après-midi. Lorsque l’enseignant est intervenu pour les séparer, un groupe d’élèves a violemment agressé ce dernier. Selon une source proche de l’affaire, quatre jeunes suspects ont été placés en garde à vue. Cette information a été confirmée par France 3.

Le professeur a été rapidement pris en charge par les secours et transporté au CHU de Reims. Bien que des premières informations aient évoqué une fracture de la mâchoire, le rectorat de l’Académie de Reims a démenti cette information, précisant que le professeur n’avait pas subi cette blessure. Suite à cette agression, les policiers ont interpellé quatre élèves âgés de plus de 16 ans, qui ont été placés en garde à vue. Les responsables du lycée ont également pris la décision d’exclure provisoirement ces élèves, en attendant la tenue d’un conseil de discipline pour statuer sur leur sort.

Indignation et soutien du maire de Reims, Arnaud Robinet

Arnaud Robinet, maire de Reims, a exprimé son indignation face à cette agression et a apporté son soutien au professeur agressé. Il a déclaré : « Tout mon soutien à ce professeur agressé. Je condamne fermement cette agression. Les auteurs-délinquants doivent être condamnés fermement. Le retour du Respect et de l’autorité devient indispensable et urgent! »

Lire aussi :   7 heures de retard pour un train Paris-Clermont, sans chauffage ni électricité : «Je me caillais vraiment»

Le rectorat de l’Académie de Reims a également réagi fermement à cette agression. Dans un communiqué, le recteur Vincent Stanek a souligné que « aucune menace ou agression, physique ou verbale, ne peut être tolérée envers les personnels de l’Éducation nationale ». Il a annoncé sa visite au lycée le lundi 15 janvier, accompagné de la directrice académique des services de l’Éducation nationale de la Marne (DASEN). Le recteur a assuré les victimes de son « soutien plein et entier » et a annoncé la mise en place d’une cellule psychologique pour accompagner les élèves et le personnel éducatif.