Agression sexuelle de patientes à Jossigny par un intrus nocturne à l’hôpital

Photo of author

Par Abert

Faits-divers

Un individu suspecté d’avoir commis des agressions sexuelles dans les chambres de plusieurs patientes a été appréhendé par le personnel de l’hôpital de Jossigny, situé près de Meaux en Seine-et-Marne. Il a été placé en garde à vue.

Un homme soupçonné d’agressions sexuelles dans un hôpital de la Seine-et-Marne

Dans la nuit de dimanche à lundi, un individu de 31 ans a été appréhendé après s’être introduit dans le grand hôpital de l’Est francilien, situé à Jossigny (Seine-et-Marne). Cet homme, déjà connu des services de police, est suspecté d’avoir agressé sexuellement plusieurs patientes endormies, selon des informations obtenues par Abertzale.

C’est le personnel de l’établissement qui a repéré le suspect vers 3 heures du matin et a immédiatement alerté la police. L’individu aurait pénétré dans les chambres de plusieurs patientes du service de pneumologie pour les toucher. Les forces de l’ordre sont intervenues rapidement et ont commencé leurs investigations. Une source proche de l’affaire déclare : « L’une des victimes, âgée de 75 ans, a formellement identifié son agresseur. » Le prévenu, qui serait sans domicile fixe, a été emmené au commissariat et placé en garde à vue pour des accusations de violation de domicile et d’agressions sexuelles. Le procureur de la République de Meaux, Jean-Baptiste Bladier, a confirmé ces informations à Abertzale.

La même source proche de l’affaire révèle que le suspect est connu des services de police avec près de 80 antécédents judiciaires. Il a déjà été condamné par le passé, notamment pour avoir enfreint une interdiction de se rendre dans les hôpitaux, sauf pour des raisons légitimes. Une enquête a été ouverte et confiée au commissariat de Chessy.

Lire aussi :   Quatre policiers blessés, cinq véhicules percutés : deux suspects écroués après un refus d'obtempérer à Nice.

Un homme mis en examen après des faits similaires à Argenteuil

Cette affaire rappelle un événement survenu en octobre dernier à Argenteuil (Val-d’Oise). Un individu de 44 ans s’était introduit dans le service gériatrie de l’hôpital Victor-Dupouy et aurait agressé quatre patientes, dont deux âgées de 93 et 95 ans, qui sont malheureusement décédées peu après. On ignore pour le moment si leur mort est liée aux agressions subies. Initialement remis en liberté sous contrôle judiciaire, le suspect a finalement été mis en examen et placé en détention provisoire le 26 octobre.