Agression au Blanc-Mesnil : Homme maîtrisé et interpellé après avoir menacé plusieurs personnes avec une arme de poing

Photo of author

Par Abert

Faits-divers

Une situation dangereuse s’est déroulée au Blanc-Mesnil, en Seine-Saint-Denis, où un individu tenait plusieurs personnes en otage avec une arme à feu. Les forces de l’ordre ont réussi à le neutraliser en utilisant un pistolet à impulsion électrique et l’ont ensuite arrêté. Il a été déféré devant la justice ce week-end.

Un individu armé interpellé au Blanc-Mesnil après une altercation violente

Les policiers de la brigade territoriale de contact (BTC) ont procédé à l’interpellation d’un homme de 30 ans, muni d’une arme de poing, lors d’un incident survenu jeudi dernier au Blanc-Mesnil, en Seine-Saint-Denis. L’individu a été présenté devant le tribunal de Bobigny ce samedi, selon les informations recueillies par Abertzale.

La situation s’est rapidement envenimée vers 22h30 ce soir-là, lorsque les policiers ont été alertés d’une altercation entre plusieurs personnes sur l’avenue Charles-Floquet. Un homme, connu des autres protagonistes, les menaçait avec une arme et venait de briser la vitre arrière de leur véhicule. Arrivés sur les lieux peu de temps après, les agents se sont retrouvés face au suspect qui exhibait un pistolet en le pointant en leur direction ainsi qu’envers les témoins présents. Finalement, l’agresseur a dissimulé son arme dans son manteau.

Les fonctionnaires ont encerclé l’individu et lui ont intimé l’ordre de poser son arme, mais celui-ci a refusé de se soumettre. Il a finalement été neutralisé à l’aide d’un pistolet à impulsion électrique (PIE), immobilisé au sol et menotté.

Une arme à plomb jugée potentiellement létale

L’arme en possession du suspect était un pistolet à plomb chargé. Une source policière rappelle néanmoins qu’il est souvent difficile de déterminer le type d’arme utilisé, de jour comme de nuit. Les policiers sont donc contraints d’agir en considérant qu’il s’agit d’une arme chargée et potentiellement létale. Dans ce cas précis, si l’individu avait de nouveau pointé son arme en direction des forces de l’ordre, il aurait pris le risque d’être abattu.

Lire aussi :   Découverte à Saint-Flour près d'une boîte de nuit, le corps d'une jeune femme de 19 ans au Cantal